Quels sont les travaux éligibles à l'éco-prêt à taux zéro

L'éco-prêt doit financer un "bouquet de travaux" dans au moins deux des catégories suivantes :

  • isolation performante de la toiture
  • isolation performante des murs donnant sur l’extérieur
  • isolation performante des fenêtres et portes donnant sur l’extérieur
  • installation ou remplacement d’un chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire
  • installation d’un chauffage utilisant les énergies renouvelables
  • installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant les énergies renouvelables.

Peuvent être financés par l'éco-prêt, à hauteur de 30 000 euros et sur 15 ans maximum :

  • la fourniture et la pose de nouveaux ouvrages (sous réserve que l’équipement ou le matériau réponde à des caractéristiques techniques précises)
  • les travaux induits indissociables (reprise d’électricité, installation d’un système de ventilation...)
  • les frais de maîtrise d’œuvre (architecte, bureau d’étude thermique...)
  • les frais éventuels d’assurance

Une fois le devis effectué, il faut s'adresser à l'une des banques partenaires du dispositif :

  • BNP Paribas
  • La Banque Postale
  • Banque Populaire
  • Crédit Agricole
  • Caisse d'Epargne
  • Crédit Mutuel
  • Crédit Foncier
  • Crédit Immobilier de France
  • Domofinance
  • Société Générale
  • Solféa

Dès attribution du prêt, le demandeur dispose de 2 ans pour réaliser ses travaux. Au terme des travaux, il devra retourner voir la banque muni du formulaire type "factures" et des factures acquittées. Un seul éco-prêt à taux zéro est accordé par logement.