Dans un contexte morose pour le secteur du crédit à la consommation, la fusion des deux établissements devrait permettre au groupe d'économiser 75 millions d'euros par an et se traduira par la suppression de près de 200 postes en France. La nouvelle entité serait leader en France du crédit à la consommation, avec une part de marché de près de 20%

Le Groupe devrait néanmoins conserver les marques Sofinco et Finaref pour leurs activités actuelles et notamment en ce qui concerne les partenariats avec les grandes enseignes.

Selon un porte-parole du groupe, la fusion effective des deux sociétés devrait aboutir au cours du premier trimestre 2010.