Afin de lutter contre un Livret A à 3,5 % - et plus encore au 1er août si l'inflation continue sa progression - les établissements financiers ne pouvant pas proposer le célèbre livret affichent des taux extrêmement flatteurs : il n'est pas rare de trouver des offres promotionnelles à plus de 5 %.

Ces offres sont-elles réellement intéressantes ?

L'imposition des super-livrets

Alors que le Livret A est sans frais et non imposable, les intérêts issus des super-livrets type Epargne Orange d'ING Direct sont soumis à plusieurs retenues : CSG et CRDS tout d'abord, puis impôt sur le revenu ou prélèvement libératoire ensuite. Si l'impôt sur le revenu dépend du taux d'imposition du ménage, le prélèvement libératoire à son taux fixé à 18 %.

Concernant CSG et CRDS, m'épargnant paiera 8,2% de CSG, 0,5% de CRDS et enfin 2,3% de prélèvements spécifiques.

Taux bruts et taux nets

Si on cumule CSG, CRDS et prélèvement libératoire, on obtient un total de 29 % de retenues sur les intérêts produits, la fameuse rémunération à 5 % affichant alors un moins glorieux 3,55 % net, à peine plus que le Livret A ou le LDD.