Actualité - Mardi 27 Juin 2017


6/31 : votre véritable salaire horaire

Il y a deux jours, nous avons déterminé votre véritable salaire annuel. Hier nous avons déterminé le nombre d’heures pendant lesquelles vous travaillez chaque année. Aujourd’hui nous allons synthétiser ces deux chiffres et réfléchir à leurs implications sur votre carrière et plus généralement votre vie.

Êtes-vous prêt pour le grand calcul ? Prenez le salaire total que vous avez calculé il y a deux jours et divisez-le par le nombre d’heures total que vous avez calculé hier. Le résultat est votre véritable salaire horaire. Étonnant ? Pour certain d’entre vous, ce chiffre risque d’être un choc tant il est peu élevé. (pour rappel, le SMIC horaire net s'élève à 6,78 € au 1er mai 2008). Il y a beaucoup de jobs qui semblent bien payés mais qui représentent finalement des salaires horaires sous le salaire minimum

(Petite parenthèse : si vous gagnez à un salaire horaire en dessous du salaire minimum et que vous êtes occupé 60 heures par semaine par des activités liées à votre travail, vous feriez sans doute mieux d'opter pour un travail peut-être moins rémunéré mais plus proche de votre domicile, avec moins de responsabilités (et donc souvent moins de temps de travail) et moins de stress. Drôle de conception de la carrière ? Et bien, nous focaliserons plutôt cet exercice sur votre qualité de vie. L'impact sur vos finances ? Sans toutes les dépenses supplémentaires liées à un travail certes rémunérateur mais chronophage et créateur de frais, on gagne énormément en qualité de vie sans perdre réellement financièrement)

Prenez le temps de comprendre ce que signifie réellement ce véritable salaire horaire : quand vous achetez un gadget quelconque, confrontez immédiatement cet achat au nombre d’heures que vous devez travailler pour le payer. Si vous avez calculé que vous gagnez en réalité 10 € pour chaque heure investie dans votre travail et que vous achetez une nouvelle paires de chaussures à 100 €, regardez-les bien et demandez-vous si elles valent vraiment 10 heures de votre travail. Quand vous achetez un nouveau gadget électronique à 300 €, regardez-le bien et demandez-vous s’il vaut oui ou non 30 heures de votre temps. Quand vous payez une de vos traites, demandez-vous combien d’heures vous devez travailler juste pour payer des frais et autres intérêts. Chaque fois que vous payez une facture convertissez-la en heures de votre vie passée au travail.

Certaines personnes considèrent cet exercice effrayant, d’autres le trouvent au contraire indispensable. Le proverbe qui dit le temps c’est de l’argent est terriblement vrai. En traduisant vos dépenses directement en heures de votre vie passées à effectuer un travail parfois pénible, vous vous rendez compte parfois que certaines choses ne sont pas indispensables et vous relativisez l'importance de la possession du dernier gadget à la mode : échangerais-je 20 heures de ma vie contre un effet de mode ?

Travailler, d'accord. Mais il convient de travailler pour vivre, travailler pour réaliser ses rêves, et non pas travailler pour le superflu. C'est ce que nous verrons plus en détail demain.

Le reste de l'actualité


Date : lancement des soldes pour l'été 2008

Les soldes d'été 2008 commencent dès aujourd'hui, mercredi 24 juin, dans 83 départements français. Dans les Alpes-de-haute-Provence, les Hautes-Alpes, les Alpes-maritimes, l'Aude, les Bouches-du-Rhône, la Charente-maritime, les Pyrénées-orientales, le Gard, l'Hérault, le Var, le Vaucluse et la Vendée, il faudra attendre le 2 juillet.

Soyez raisonnables !

5/31 : Combien de temps passez-vous à travailler ?

Hier, nous avons calculé le coût réel de notre travail au cours d’une année donnée et nous avons parfois été surpris de voir à quel point il ampute notre salaire brut. Une fois que l’on a soustrait les dépenses liées au travail, telles que les trajets, les vêtements, les repas, la garde des enfants, le revenu que vous retirez vraiment de votre travail constitue votre revenu net disponible.

Aujourd’hui nous allons aborder notre activité salariée sous un angle différent : le temps que nous y consacrons. Nous devons avoir une image précise du temps que nous passons chaque année à gagner notre argent. Au premier abord, cela semble presque évident, mais regardons cela de plus près.

Comme à l’accoutumée, prenez une feuille de papier et estimez combien d’heures vous passez réellement au travail (y compris les pauses repas) durant une année. Si de temps en temps vous faites des heures supplémentaires, faites en simplement une estimation et ajoutez les au total. Dans le cas le plus général vous devriez obtenir 35 heures X (52 semaines - 5 semaines de congés payés = 47 semaines) : 1645 heures, moins quelques jours fériés. Le nombre total d'heures généralement retenu est de 1600 heures pour un salarié travaillant 35 heures. Ajoutez-y vos heures supplémentaires ainsi que les heures supplémentaires non payées (ces nombreuses 10 minutes de rab' par exemple ou tous ces jours où vous arrivez plus tôt pour une réunion importante)

A présent, en-dessous du temps que vous passez au travail, dressez la liste de toutes les autres activités qui sont liées à votre travail. La liste dressée hier pourra vous être utile mais réfléchissez bien, notez tout ce que vous faites que vous ne feriez pas sans votre travail. Par exemple, notez votre temps de trajet pour vous rendre à votre travail. Vous pouvez noter le temps que vous prend l’organisation de la garde de vos enfants, vous pouvez noter le temps que vous prenez pour acheter vos vêtements professionnels, ou le temps que vous consacrez à des repas d’affaires, ou le temps que vous consacrez à votre formation professionnelle.

Notez, pour chacune de ces activités, le nombre d’heures que vous leur consacrez par jour de travail puis multipliez les par le nombre de jours travaillés dans l’année.

Maintenant, faites le total de tous ces chiffres : voici le nombre d’heures que vous passez réellement au travail par an. Divisez par 52 pour avoir le chiffre hebdomadaire. Bien. Et vous pensiez vraiment travailler 35 heures ?

Prenez un peu de temps pour réfléchir à cet exercice et à ce qu’il veut dire. Vous passez tout ce temps à vous démener au travail et pourtant vous avez toujours des difficultés financières. Je passe en moyenne 70 heures par semaine rien que pour conserver mon emploi. Combien de choses pourrais-je faire en plus si je ne perdais pas tout ce temps ? Combien de choses pourrais-je faire si j’avais un boulot avec un salaire plus bas mais juste au coin de ma rue ? Je vous laisse tirer vos propres conclusions, mais c’est une question qui vaut la peine d’être posée.

Demain nous calculerons combien vaut votre temps.

Plus que quelques heures pour votre déclaration d'impôts 2008

Parisiens et habitants de la zone C, vous avez jusqu'à minuit pour effectuer votre déclaration de revenus 2008.

Lire la suite...

Revalorisation du SMIC de 0,9 % au 1er juillet 2008

Compte tenu du niveau d'inflation se situant à 3,2 % sur un an, le gouvernement se voit contraint de revaloriser le SMIC à hauteur de 0,9 % au 1er juillet, après une revalorisation de 2,3 % au mois de mai.

Lire la suite...

4/31 : Calculez votre salaire réel

Hier nous avons construit un plan pour réaliser chacun des objectifs que nous nous sommes fixés. Ces plans constituent le socle d’une bonne utilisation de notre argent : ils ne nous guident pas seulement vers un but, mais ils sont aussi utiles pour nous rappeler que nous dévions de la route à suivre si nous agissons contrairement au plan.

Maintenant que le plan général est en place, nous devons examiner nos finances plus en profondeur.

La première étape est de déterminer quels sont vos revenus réellement disponibles. Cela fournira la base de notre futur budget.

Combien gagnez vous réellement ?

Comme précédemment, prenez une feuille de papier. En haut de cette feuille inscrivez votre (ou vos) salaires. Ensuite dressez la liste des frais supplémentaires engendrés par votre emploi. Combien coûte le trajet ? Combien coûte le repas si vous n’apportez pas votre nourriture de chez vous ? Combien coûtent les vêtements que vous devez mettre au travail ? Que dépensez-vous pour sortir avec des collègues de travail ? Pour offrir des petits cadeaux ? Pour une voiture plus classe, un bijou ou d’autres objets qui améliorent votre « image professionnelle » ? Et la garde des enfants ? Toutes ces dépenses liées à votre travail. Faites en simplement la liste ; pour l’instant ne vous souciez pas de la somme.

A présent pour chaque élément de votre liste, calculez combien tout cela vous coûte par an. D’abord déterminez combien de jours par an vous travaillez (c’est utile pour le calcul des frais automobiles par exemple), ensuite déterminez la longueur de votre trajet quotidien. Multipliez l’un par l’autre et vous avez une estimation du kilométrage effectué avec votre voiture.

Par exemple, je roule environ 10 000 km par an pour me rendre au travail, ce qui fait environ 1 200 euros d’essence par an (vous pouvez utiliser l'outil de comparaison des prix des carburants du gouvernement). J’ajoute au calcul la moitié de cette somme pour l’entretien et une partie de l’assurance. Ce qui fait 600 euros supplémentaires. Il y a ensuite la crèche pour 2 000 euros, crédit d’impôts compris. J’achète environ pour 400 euros de vêtements en plus pour le travail, et je mange au restaurant avec des collègues environ une fois par semaine, ce qui fait encore environ 800 euros (environ 15 euros par repas). Je participe enfin aux cadeaux de départs, aux pots, aux quêtes pour les mariages, naissances, etc. à hauteur d’environ 100 euros par an.

Vos calculs seront sans doute différents, mais le principe est là.

Une fois que vous avez déterminé les sommes annuelles de chaque élément de la liste, soustrayez-les de votre salaire. Cela risque d’être assez douloureux, surtout si vous occupez un poste de bureau à hauteur du SMIC. Le montant que vous obtenez est votre véritable salaire annuel, celui que vous ramenez chez vous et que vous allez pouvoir dépensez ou épargner. Nous partons du salaire après impôts car les dépenses que nous venons de calculer sont faites sur votre salaire net.

Un salarié peut penser gagner 24 000 euros par an, mais quand il examine son revenu réel, après impôts et après dépenses liées au travail, le résultat est généralement nettement moins satisfaisant. Il s’agit néanmoins de ses revenus réels. Ignorer ces frais est souvent à l’origine d’une situation financière déplorable.

Dans mon cas je suis contraint de soustraire environ 7 000 euros annuels à mon revenu officiel, et c’est bien évidemment sur cette base que je dois construire mon budget.

Ce calcul permet également de déterminer quel poste se révèle le plus intéressant financièrement, et ce n’est pas forcément le poste le mieux payé. Si le poste mieux payé (et donc plus imposé), m’oblige à rouler 20 km de plus par jour ou à laisser mes enfants 1 heure de plus à la crèche, d’un point de vue strictement financier je dois impérativement prendre en compte ces données avant de me décider. Je dois également prendre en compte les éventuels changements de tranches concernant l'impôt sur le revenu ou la perte d'allocations liées à un meilleur salaire.

Outre l'aspect financier, il est important de déterminer le temps que nous passons réellement à travailler pour recevoir notre salaire, ce sera l'objet de l'exercice de demain.

3/31 : Un plan d'action pour chaque objectif

Hier nous avons dressé une liste de dix objectifs. À présent nous allons commencer à parler chiffres. Mettons-nous tout de suite au travail : prenez dix feuilles de papier, et au-dessus de chacune d’entre elles, écrivez un des objectifs que vous avez défini hier. Sur ces feuilles vous allez déterminer les étapes nécessaires à la réalisation de vos objectifs.

Lire la suite...

L'immobilier baissera de 2 à 3 % en 2008 selon la Caisse d'Epargne

Rejoignant les dernières analyses de la FNAIM qui évoquent une baisse des prix de l'immobilier sur le dernier trimestre, la Caisse d'Epargne prévoit une baisse mesurée de l'immobilier pour l'année 2008.

Lire la suite...

2/31 : Vos objectifs financiers

Hier nous avons déterminé les qui dirigent votre vie. Ces valeurs doivent également guider notre budget et définir nos priorités d'achats et de dépenses. Or, il arrive parfois que nous trahissions ces valeurs, et c’est quand on choisit de trahir ces valeurs que l’on rencontre des problèmes financiers : nous dépensons notre argent pour des choses qui ne correspondent pas à ces valeurs voire qui y sont même opposées. Pourquoi fait-on cela ?

Lire la suite...

1/31 : Les valeurs qui guident vos choix financiers

Vous vous attendiez peut-être à ce que nous commencions à mettre de l’ordre dans vos finances avec un crayon et une calculatrice ? En fait, il faudra attendre encore quelques jours avant que nous ayons besoin de tout cela... Pourquoi ? Et bien, avant que nous puissions définir un plan qui fonctionnera pour vous, nous devons nous poser un instant et examiner ce qui compte vraiment dans votre vie.

Lire la suite...

31 jours pour redresser votre budget : Présentation

Les 31 prochains articles auront pour ambition de donner à chacun quelques pistes essentielles pour améliorer sa condition financière et construire un budget équilibré, organisé autour de nos propres valeurs fondamentales : l'objectif est de décider ce que nous souhaitons réellement accomplir dans notre vie et d’organiser notre budget de façon à l’obtenir réellement.

Une fois entièrement rédigée, cette série d’articles pourra être suivie durant un mois, à raison d’une heure par jour.

Un grand merci à Trent Hamm dont le travail sur Simple Dollar sert de base à cette série d’articles qui en sont une libre adaptation.

Vous êtes prêt ? et bien, en route avec le premier article de la série qui porte non pas sur votre argent mais sur vos valeurs intimes et ce que vous voulez faire votre vie...

Et pour aller plus loin : le sommaire complet des 31 jours

Le Livret A à 3,75 % en août ?

Si le taux actuel du Livret A est toujours de 3,5 %, il sera recalculé au 1er août 2008 en fonction des taux de l'euribor et de l'eonia

Lire la suite...

Dernier délai pour votre déclaration d'impôts 2008

Si vous avez choisi de déclarer par internet, vous bénéficiez d'un délai supplémentaire pour effectuer votre déclaration

Lire la suite...