Les objectifs à court terme

Pour chacun de vos objectifs à court terme, vous devrez définir 5 actions spécifiques à sa réalisation :

J’effectuerai cette action dans les trois prochains jours.
J’effectuerai cette autre action cette semaine.
J’effectuerai cette autre action chaque semaine.
J’effectuerai cette autre action ce mois.
J’effectuerai cette autre action dans les six prochains mois.

Certaines de ces actions ne seront que de la recherche d’information et ne vous coûteront rien, exceptée une partie de votre temps. Certaines autres demanderont un certain investissement. En général, ce sont plutôt celle qui doivent être effectuées chaque semaine.

Par exemple, si un de mes objectifs à court terme est de multiplier par deux mon fond d’épargne d’urgence sur l’année à venir, voici à quoi pourraient ressembler les 5 actions associées à ce objectif.

1. Dans les trois prochains jours, je me pencherai sérieusement sur le fonctionnement du compte épargne en question, son solde, son rendement, ses possibilités d’évolutions, son imposition.

2. Cette semaine, je calculerai précisément combien je dois investir sur ce plan pour effectivement en doubler le solde et je calculerai d’autre part le rendement que m’assurera ce nouveau solde.

3. Chaque semaine, je placerai sur ce plan 2 % de la somme calculée au point n°2

4. Avant la fin du mois, je déterminerai, s’il s’agit d’un PEA ou d’une assurance-vie, quelles sont les valeurs les plus appropriées à ce type d’épargne. (je choisirai plutôt des valeurs sûres, cette épargne d’urgence ne doit pas être soumise aux fluctuations du marché, donc plutôt des SICAV monétaires, ou pourquoi pas un simple Livret A)

5. Dans 6 mois, je ferai un bilan à mi-parcours de mon investissement, je reconsidérerai éventuellement la ventilation de mon portefeuille, et je vérifierai que mes calculs tiennent toujours la route.

Essayez d’appliquer ce modèle qui fonctionne plutôt bien : récolter des informations dans les trois prochains jours, prévoir une somme de base dont vous aurez besoin d’ici une semaine, économiser un montant approprié chaque semaine, étudier les détails le mois qui suit, et revoir le tout dans six mois. Si vous agissez ainsi, vous atteindrez très probablement vos objectifs annuels.

Les objectifs à long terme

En ce qui concerne les objectifs à long terme, vous devrez encore une fois définir cinq actions spécifiques :

   * Je ferai ça d’ici une semaine.
   * Je ferai ça d’ici un mois.
   * Je ferai ça chaque mois.
   * Je ferai ça d’ici un an.
   * Je ferai ça d’ici trois ans.

Par exemple, hier, j’ai mentionné que l’un de mes objectifs à long terme était d’avoir entièrement payé une maison d’ici 25 ans. Voici à quoi ressemblent mes cinq actions spécifiques :

D’ici une semaine je vais récolter des informations au sujet de maisons qui reflètent potentiellement ce que j’ai envie d’acheter immédiatement et ce que j’envisage d’acheter d’ici 15 ans.

D’ici un mois, je vais calculer combien je devrais payer par mois pour mon crédit, l’assurance et les impôts pour une maison ordinaire et je vais aussi estimer combien coûtera une plus grande maison d’ici 15 ans.

Chaque mois je vais économiser l’équivalent de 25% de remboursement de crédit afin de prendre de l’avance sur les paiements quand j’achèterai la première maison. Cela me permettra de vendre plus cher la maison quand le moment sera venu.

D’ici un an je vais acheter une maison dans une gamme de prix bas et je vais transférer les 25% économisés sur un compte d’épargne pour payer directement les frais de notaire par exemple.

D’ici trois ans je vais réfléchir pour voir à quoi ressemble la « maison de mes rêves » et réévaluer mon plan en conséquence.

Note importante : dans la conjoncture actuelle de hausse des taux du crédit immobilier et de baisse des prix annoncée (par exemple par la FNAIM), il faudra être particulièrement prudent lors de l'élaboration de ce plan "immobilier", un report du premier achat est même envisageable voire souhaitable si les prix devaient montrer des signes d'effondrement.

En faisant cela, je divise une chose qui paraît très lointaine (une belle et grande maison où une fois à la retraite mes enfants et petits enfants viendront) en plus petites choses que je peux faire dès à présent. Astuce utile : rechercher une photo qui symbolise un objectif à long terme et la mettre à un endroit où je suis souvent. De cette manière, l'objectif final est toujours en vue ; c’est un rappel visuel constant de ce que je dois faire.

Maintenant que vous avez défini ces plans, vous savez précisément pourquoi vous économisez et dépensez de l’argent et vous êtes toujours en accord avec vos valeurs et vos objectifs. Chaque fois que vous allez dépenser de l’argent, réfléchissez un instant et pensez à vos valeurs, à vos objectifs et à vos plans, et demandez-vous si cette dépense vous aide vraiment à atteindre vos objectifs ou reflète vraiment vos valeurs.

Vous devriez sérieusement réfléchir à créer un programme qui combine tous vos plans. Qu’allez-vous faire la semaine prochaine ? Qu’allez-vous faire chaque semaine ? Qu’allez-vous faire le mois prochain ? Qu’allez-vous faire chaque mois ? Un programme qui vous permet de suivre vos plans vous aidera à réaliser cela.

Dans une semaine, vous devriez avoir quelques chiffres qui vous diront ce que vous devez faire pour atteindre vos objectifs. La somme pourra vous alarmer, mais ne vous inquiétez pas, nous allons étudier ces chiffres et utiliser une technique visant à évaluer soigneusement ce qu’ils signifient réellement.

Avant d’avoir fait cet exercice, je pensais souvent, même si je réalisais que ce n’était pas une bonne idée, que je dépensais de l’argent sans plan concret. En particulier pas de plan qui soit plus ambitieux que de faire des économies pour un nouveau gadget. Maintenant, chaque fois que je suis tenté de dépenser de l’argent de manière frivole, je réfléchis à ce qui est important pour moi et confronte immédiatement cette dépense à un plan de dépense à plus long terme de mon argent.

Demain nous commencerons l'étude de vos ressources.