Il y a deux jours, nous avons déterminé votre véritable salaire annuel. Hier nous avons déterminé le nombre d’heures pendant lesquelles vous travaillez chaque année. Aujourd’hui nous allons synthétiser ces deux chiffres et réfléchir à leurs implications sur votre carrière et plus généralement votre vie.

Êtes-vous prêt pour le grand calcul ? Prenez le salaire total que vous avez calculé il y a deux jours et divisez-le par le nombre d’heures total que vous avez calculé hier. Le résultat est votre véritable salaire horaire. Étonnant ? Pour certain d’entre vous, ce chiffre risque d’être un choc tant il est peu élevé. (pour rappel, le SMIC horaire net s'élève à 6,78 € au 1er mai 2008). Il y a beaucoup de jobs qui semblent bien payés mais qui représentent finalement des salaires horaires sous le salaire minimum

(Petite parenthèse : si vous gagnez à un salaire horaire en dessous du salaire minimum et que vous êtes occupé 60 heures par semaine par des activités liées à votre travail, vous feriez sans doute mieux d'opter pour un travail peut-être moins rémunéré mais plus proche de votre domicile, avec moins de responsabilités (et donc souvent moins de temps de travail) et moins de stress. Drôle de conception de la carrière ? Et bien, nous focaliserons plutôt cet exercice sur votre qualité de vie. L'impact sur vos finances ? Sans toutes les dépenses supplémentaires liées à un travail certes rémunérateur mais chronophage et créateur de frais, on gagne énormément en qualité de vie sans perdre réellement financièrement)

Prenez le temps de comprendre ce que signifie réellement ce véritable salaire horaire : quand vous achetez un gadget quelconque, confrontez immédiatement cet achat au nombre d’heures que vous devez travailler pour le payer. Si vous avez calculé que vous gagnez en réalité 10 € pour chaque heure investie dans votre travail et que vous achetez une nouvelle paires de chaussures à 100 €, regardez-les bien et demandez-vous si elles valent vraiment 10 heures de votre travail. Quand vous achetez un nouveau gadget électronique à 300 €, regardez-le bien et demandez-vous s’il vaut oui ou non 30 heures de votre temps. Quand vous payez une de vos traites, demandez-vous combien d’heures vous devez travailler juste pour payer des frais et autres intérêts. Chaque fois que vous payez une facture convertissez-la en heures de votre vie passée au travail.

Certaines personnes considèrent cet exercice effrayant, d’autres le trouvent au contraire indispensable. Le proverbe qui dit le temps c’est de l’argent est terriblement vrai. En traduisant vos dépenses directement en heures de votre vie passées à effectuer un travail parfois pénible, vous vous rendez compte parfois que certaines choses ne sont pas indispensables et vous relativisez l'importance de la possession du dernier gadget à la mode : échangerais-je 20 heures de ma vie contre un effet de mode ?

Travailler, d'accord. Mais il convient de travailler pour vivre, travailler pour réaliser ses rêves, et non pas travailler pour le superflu. C'est ce que nous verrons plus en détail demain.