Actualité - Mercredi 28 Juin 2017


Augmentation limitée du taux du LEP à 4,5 % au 1er août 2008

Traditionnellement égal au taux du Livret additionné de 0,75 %, le taux du LEP (Livret d'épargne populaire) aurait dû être porté à 4,75 % au mois d'août 2008.

Le gouvernement a choisi de limiter la hausse à 4,5 % (+ 0,25 points par rapport à son taux actuel), le Comité consultatif de la législation et de la réglementation financières ayant donné un avis favorable au projet d'arrêté modifiant le taux du livret d'épargne populaire.

Le nouveau taux sera applicable dès le 1er août et jusqu'au 1er février 2009, date à laquelle le nouveau taux sera dévoilé.

Le reste de l'actualité


L'inflation à 3,6 % sur un an, au plus haut depuis 1991

Largement dûe au coût de l'énergie et à celui de matières premières, l'inflation sur un an calculée en juin a atteint les 3,6 %, son plus haut niveau depuis 17 ans

Lire la suite...

Les taux du Livret A, du Livret Bleu, du LEP et du LDD augmenteront en août 2008

Annoncée hier par Christine Lagarde, l'augmentation des taux de l'épargne réglementée est acquise pour août 2008

Lire la suite...

10/31 : le bilan financier de vos dépenses quotidiennes

Hier nous avons examiné vos dépenses liées au quotidien et avons essayé de trouver des secteurs où vous pourriez facilement faire des coupes et trouver des moyens de réduire les dépenses tout en respectant votre mode de vie.

Lire la suite...

9/31 : Réduisez les coûts de la vie quotidienne

Maintenant que vous avez dressé une liste de vos dépenses, vous vous rendez sans doute compte que vous dépensez beaucoup d’argent pour des choses frivoles. Il n'est pas question de supprimer totalement ces achats superflus, il est même nécessaire de continuer, parfois, à se faire plaisir avec une dépense superflue.

Cependant vous devrez absolument limiter ces dépenses.

À cet effet vous devez dès maintenant décider des postes budgétaires pour lesquels vous pourrez sans trop de mal réduire vos dépenses. Soyez réaliste, et pas trop radical. C'est le principe du régime : si vous faites un régime trop sévère il ne faudra pas longtemps avant de vous voir affalé sur un canapé avec un gros gâteau dans une main et une bouteille de coca dans l’autre. Un régime efficace fonctionnera plutôt grâce à des choix raisonnés comme ne plus manger entre les repas ou monter les escaliers plutôt que prendre l'ascenseur.

Commençons. Prenez cette liste de dépenses que vous avez dressée hier ainsi qu’une feuille de papier vierge. Ce que vous allez faire, c’est examiner chaque entrée de la liste et y réfléchir un peu, ensuite notez combien vous pensez pouvoir économiser par semaine pour chacune des choses inscrites sur la liste : est-ce que vous dépensez trop pour ce poste précis ? Y a-t-il un moyen pour que vous économisiez facilement dans ce domaine sans vraiment sentir de changement trop brutal ? Pouvez-vous éliminer ou réduire drastiquement cette dépense sans vous sentir trop gêné ? Gardez toujours à l'esprit le but de cet exercice : vous essayez de trouver de l’argent pour réaliser vos rêves.

Voici dix suggestions pour réduire différents types de dépenses avec le moins d’impact possible :

  • Économisez de l’énergie : en installant des dispositifs et appareils qui dépensent moins d’électricité comme des lampes à basse consommation, de l'éléctro-ménager classe A, des thermostats programmables, ou des multiprises intelligentes.
  • Achetez moins de livres et de revues en allant plus souvent à la bibliothèque
  • Achetez moins de musique en écoutant de la musique que vous avez déjà dans votre collection mais que vous n’avez jamais eu le temps d’apprécier. Votre bibliothèque propose peut-être également un prêt de CDs. Il existe en outre des services légaux et gratuits (deezer par exemple) pour écouter de la musique sur internet.
  • Achetez moins de vêtements en choisissant des articles qui s'accordent avec le reste de votre garde-robe actuelle. Vous économisez ainsi en ne devant pas acheter des tenues complètes mais en arrangeant anciens et nouveaux vêtements.
  • Mangez moins souvent à l’extérieur et moins de plats préparés en achetant un bon livre de cuisine et en ayant toujours les ingrédients de base dans votre cuisine.
  • Réduisez le montant de vos assurances en comparant le tarifs des diverses compagnies (vous pouvez économisez énormément grâce aux comparateurs sur le net)
  • Réduisez votre dette mensuelle en renégociant vos crédits à un taux plus avantageux
  • Réduisez vos frais bancaires en recherchant des options sans frais dans votre banque ou dans d’autres banques. Méfiez-vous des "packs de services", dont vous n'utilisez qu'une ou deux options tout en payant le prix fort.
  • Réduisez vos frais de TV par câble ou satellite en éliminant des chaînes payantes que vous ne regardez pas ou cherchez des options plus basiques – ou désabonnez-vous complètement.
  • Réduisez vos frais liés à votre voiture en achetant une voiture d’occasion au lieu d’une neuve ou d'une LOA.

Continuez cette liste en la personnalisant à vos propres dépenses et habitudes de vie.

Pour chaque chose dont vous pouvez vraiment réduire les coûts, estimez de manière réaliste combien vous pouvez économiser par an. Faites une estimation basse. Une fois que vous avez calculé vos estimations, réécrivez votre liste de frais généraux en tenant compte des réductions calculées. Ensuite divisez par 52 pour voir à combien vous arrivez par semaine. Vous devriez voir une réduction significative de vos dépenses liées à la vie quotidienne. Par quoi cela va-t-il se traduire ? Par plus d’argent que vous pouvez consacrer à vos rêves – et donc par moins d’années à travailler pour y parvenir.

Demain, nous allons voir combien de temps nous avons économisé – et ce que cela signifie réellement.

Le CAC 40 au plus bas depuis deux ans - Où va la Bourse ?

L'indice CAC40 de la Bourse de Paris a clôturé vendredi 4 août à 4266 points, en baisse de 1,80 % par rapport à la veille et 24 % depuis le début de l'année.

Jusqu'où la chute ?

Le CAC40 a rejoint hier ses plus bas niveaux depuis juillet 2005.

Selon les analystes, la correction que subissent actuellement les valeurs bancaires suite à la crise des subprimes est loin d'être terminée, et plus généralement, les incertitudes sur le pétrole, l'immobilier, l'inflation et la situation économique outre-atlantique et européennes pèsent par ailleurs de tout leur poids sur l'indice.

Pour Alain Bokobza, responsable de la stratégie européenne chez SG Securities, le processus de dévalorisation des marchés européens ne fait que commencer et affirme que "l'optimisme a été beaucoup trop grand par rapport à d'autres régions du monde"

Le consensus porte sur une stratégie d'investissement extrêmement prudente et encourage les investisseurs à conserver leur liquidités sur des placements sûrs en attendant un éclaircissement de la situation.

6 % garantis jusqu'à fin 2008 pour l'épargne Orange d'ING Direct

180x150-axe1.gifLes établissements proposant des super-livrets vont avoir fort à faire pour battre le taux de l'épargne réglementée, Livret A et LDD en tête, qui devrait augmenter significativement en août (voir notre brève : Un Livret A à 4% en août 2008 ? )

Ing Direct se lance dans la bataille avec son produit phare,Le Livret Epargne Orange, et propose un taux exceptionnel de 6 % bruts jusqu'au 31 décembre 2008 pour toute ouverture de compte et pour des dépôts pouvant s'élever jusqu'à 100 000 €

Après le 31 décembre, le taux retombe à 3,3 % brut, nettement moins avantageux qu'un Livret A ou un LDD à 3,5 % net.

Notez que l'option pour le prélèvement libératoire amputera le taux brut de presque 29 %, un taux brut de 6 % équivalent donc à un taux net de 4,26 %. Un taux de 3,3 % brut équivaut lui à un taux net de 2,35 %

Que penser de cette offre ? le taux promotionnel fait partie des meilleurs taux proposés actuellement sur le marché mais et le plafond de versements est très élevé, presque 10 fois celui d'un Livret A. Cependant, une fois la période promotionnelle terminée, le taux est nettement mois favorable que celui de l'épargne réglementée. Il peut donc être envisageable de profiter de l'aubaine au moins pendant la période promotionnelle puis de transférer jusqu'à la limite du plafond vos liquidités sur un livret d'épargne réglementée, en conservant le surplus sur le livret d'épargne orange.

8/31 : l’analyse des dépenses de la vie quotidienne

Notre huitième billet de la série "31 jours pour redresser votre budget".

Lire la suite...

Un Livret A à 4% en août 2008 ?

C'est le taux obtenu par l'AFP après un calcul utilisant la formule officielle qui détermine chaque semestre le nouveau taux du placement favori des français.

Le Livret A propose actuellement un taux de 3,5 % et compte tenu de l'évolution des taux courts (EONIA et EURIBOR), ainsi que de l'inflation qui dépasse les 4 % au mois de juin dans la zone euro, pourrait atteindre le seuil symbolique des 4 % à la prochaine revalorisation, le 1er août.

Rappelons que le gouvernement avait déjà suspendu l'application stricte de la formule en février en invoquant des "circonstances exceptionnelles" afin de maintenir le taux du Livret à 3,5 %. Sa décision finale sera connue dans le courant du mois de juillet.

7/31 : travaillez pour vos objectifs, pas pour l'argent

Au cours de la semaine écoulée, nous avons déterminé nos valeurs fondamentales et leurs déclinaisons en objectifs clairs. Ensuite nous avons déterminé ce que notre temps de travail représente véritablement. Aujourd’hui, nous allons combiner tout cela.

Nous allons faire en sorte de travailler pour nos rêves au lieu de travailler simplement pour nous en sortir.

Hier nous avons calculé votre salaire horaire réel, vous savez ainsi combien vous gagnez vraiment pour chaque heure pendant laquelle vous êtes impliqué dans une tâche liée à votre emploi. Transformons ce salaire horaire en quelque chose de plus signifiant : aujourd’hui nous allons construire un cadre qui va vous permettre de reprendre le travail avec une nouvelle vigueur, parce que vous verrez précisément le lien direct entre votre temps de travail et la réalisation de vos objectifs

Prenez une nouvelle feuille de papier et inscrivez-y vos dix objectifs. En dessous de ces objectifs, faites aussi une liste de chacune de vos dettes. Une partie du travail qui mène à la réalisation de vos objectifs aura pour but de payer ces dettes, il faut donc toutes les ajouter à la liste . En dessous, ajoutez tout ce qui concerne les dépenses de la vie quotidienne. De toute évidence, même en travaillant pour atteindre vos rêves vous devrez continuer à couvrir vos frais quotidiens, comme l’électricité, la nourriture, l’eau et tout ce qui peut être fondamental à vos yeux.

Tout en bas, écrivez le TOTAL, puis tout à fait sur la droite, inscrivez la somme totale de vos heures travaillées par mois. Nous allons déterminer combien d’heures nous devons travailler chaque mois pour chacun de ces postes budgétaires.

Dans un premier temps, nous allons effectuer une estimation grossière que nous affinerons avec le temps.

  • Comptez 60% des heures totales pour le poste « vie quotidienne ». Par exemple, si votre total d’heures par semaine est de 40, vous devrez indiquer 24 heures pour les dépenses liées au coût de la vie. Cela sera peut-être plus ; nous ferons une meilleure évaluation dans les prochains jours.
  • Maintenant occupons-nous des dettes. Si vous avez des dettes, vous devriez dépenser 25% de vos heures à payer vos dettes. Par exemple, si vous arrivez à 40 heures vous devriez compter que 10 d’entre elles devraient être employées à payer vos dettes. Notez que ce sont des paiements supplémentaires afin de liquider vos dettes ; vos mensualités habituelles font partie de la catégorie « vie quotidienne ». Quand (ou si) vous n’avez pas de dettes, tout le temps que vous pourriez consacrer à vos dettes peut être directement affecté à la réalisation de vos objectifs.
  • Les 15% qui restent devraient être consacrés de manière égale à la réalisation de vos objectifs. Il me reste 6 heures et j'attribue donc environ 1/2 heure à chacun de mes objectifs.

Deux remarques sur cette estimation

  • Si vous multipliez votre véritable salaire horaire par la quantité de temps assignée à chaque poste budgétaire, vous obtenez le montant que vous pouvez consacrer à ce poste. Nous nous rapprochons ainsi d'un budget classique avec des dépenses maximales assignées à chaque poste budgétaire.
  • L'intérêt de raisonner en heures de travail et non directement en somme d'argent tient dans la motivation que ce mode de réflexion introduit : il arrive si souvent que l’on se réveille le matin et que l’on aille au boulot en souhaitant faire tout sauf ça. Si vous vous rendez compte qu’une partie de votre journée de travail est consacrée à la réalisation de vos objectifs, tout devient plus facile. Les 4 heures de réunion assommante sont désormais vécues comme autant d'étapes franchies vers la réalisation d'un objectif, elles représentent par exemple presque la moitié de mon effort hebdomadaire de remboursement de ma dette. Plus enthousiasmant non ? Vous pouvez lier directement le travail que vous faites chaque jour à vos rêves.

C’est la vraie force de cet exercice : chaque jour que vous passez au travail, vous pouvez lier vos activités à la réalisation directe d’un de vos objectifs.