Hier nous avons ventilé votre salaire et donc votre temps de travail en trois parties : vos dépenses liées à la vie quotidienne, vos dettes et vos objectifs. Aujourd’hui nous allons avancer dans l’analyse du premier point : les dépenses liées à la vie quotidienne.

Commençons. Prenez une feuille de papier et commencez une nouvelle liste. Cette fois nous allons dresser la liste de chaque dépense que vous devez faire dans une année donnée et qui n’est pas directement liée à votre travail. Nous n’allons pas encore nous soucier des sommes, il s’agira juste d’une liste de toutes les choses pour lesquelles nous dépensons de l’argent. Voici un échantillon des dépenses que j’ai notées lorsque j’ai dressé ma propre liste :

Loyer

Électricité

Téléphone

TV par câble

Crédit étudiant

Assurance santé

Assurance auto

Vêtements

Nourriture

Détente – livres

Détente – Musique

Passez un peu de temps à réfléchir à tout ça. A quoi dépensez-vous de l’argent chaque année ? L’assurance pour votre maison ? Des cadeaux de Noël ? Des objets pour le ménage ? Les réparations de votre voiture ? La décoration intérieure ? Des produits de beauté ? Notez tout ce qui vous passe en tête. Il pourrait s’avérer utile de laisser cette liste à un endroit où vous la verrez souvent afin de pouvoir y ajouter des choses de temps en temps.

Maintenant déterminons combien vous dépensez pour chacun de ces postes chaque année. Le but est d’obtenir une somme approximative de ce que vous dépensez par an par poste, donc n'hésitez pas à faire quelques calculs grossiers pour parvenir à une estimation annuelle, mais pour les postes dont le cycle est plus court ou plus long (vous devrez par exemple estimer un coût annuel d'entretien de vos véhicules ou un coût d'entretien de votre toiture, même si celle ci ne nécessite l'intervention d'un couvreur qu'une fois tous les 10 ans). Notez bien que nous ne portons encore ici aucun jugement de valeur : nous essayons de voir les choses comme elles sont donc autant être honnête et ne rien oublier.

Cela prendra un certain temps, et pendant ce temps, réfléchissez un peu à ces dépenses. Est-ce qu’elles semblent vraiment essentielles ou obligatoires (les réparations de la voiture par exemple), ou bien est-ce que quand vous les ajoutez à votre liste vous pensez que vous seriez en meilleure situation financière si vous dépensiez plutôt votre argent dans le but de réaliser les objectifs que vous avez déterminé plus tôt dans le mois ?

Quand vous en aurez fini avec cette liste, faites un total général. Ensuite ajoutez 10% du total en bas que vous considérerez comme dépenses « circonstancielles », tout ce qui ressort du domaine de l'inattendu, de l'imprévisible. Ajoutez au total. Ce chiffre représente approximativement ce que vous dépensez pour le poste vie quotidienne chaque année. Vous pouvez diviser par 12 pour obtenir le total mensuel, puis par 52 pour avoir le total hebdomadaire.

Quelle est votre marge de manœuvre après avoir payé l'essentiel ?

Maintenant voyons combien d’heures vous travaillez par semaine rien que pour arriver à payer ces dépenses. Prenez la somme hebdomadaire que vous venez de calculer et divisez-la par votre salaire horaire réel. Vous obtenez le nombre d'heures par semaine pendant lesquelles vous travaillez pour subvenir aux besoins de votre vie quotidienne. En général, on se retrouve avec un chiffre plutôt important, qui dépasse souvent les 60 % de notre temps de travail que nous nous sommes fixés hier. Parfois on approche même les 100 % et dans quelques cas on les dépasse, auquel cas il ne reste aucune marge de manoeuvre pour tenter d'éliminer sa dette ou réaliser ses objectifs : tout notre argent est dépensé au jour le jour.

Prenez votre temps pour méditer tout cela – vous passez donc vraiment autant d’heure par semaine à travailler uniquement que pour les dépenses dont vous venez de faire la liste ? Qu’est-ce que cela signifie ? Que pourriez-vous faire de votre vie, de votre avenir, si vous éliminiez un peu de superflu pour vous consacrer à l'essentiel ? Vous pourriez peut-être déjà en avoir terminé avec votre dette – et vous pourriez travailler à vous préparer un avenir plus beau et plus joyeux.

Vous pensez sans doute que votre pouvoir d'achat est trop faible et qu'il est impossible, voire invivable, de diminuer les dépenses liées au poste vie quotidienne ? Nous verrons demain comment éliminer le superflu.