Actualité - Mardi 27 Juin 2017


L'épargne retraite : PERP et PERCO

La retraite est souvent vécue comme la perte de revenus et d’avantages non négligeables sur son salaire. Pour subvenir à cette baisse des ressources, l’épargne retraite, fruit de plusieurs années de versements périodiques effectués par l’épargnant permet, dès que votre départ en retraite, d'assurer le bénéfice d'un capital ou d'une rente viagère. Les sommes que vous avez versées sont administrées par les établissements financiers tels que les banques et les compagnies d’assurance. Deux types d’épargne retraite existent sur le territoire : le PERP ou Plan d’Epargne Retraite Populaire et le PARCO ou Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif.

Le PERP

Cette épargne retraite est individuelle. Toute personne peut constituer la PERP. Vous n’aurez pas le droit de toucher aux versements que vous avez effectués et ne pourrez en bénéficier que lors du départ à la retraite, à 60 ans. Si vous désirez souscrire à un PERP, vous devez d’abord souscrire un contrat d’assurance. Ce dernier devra obligatoirement en informer le groupement d’épargne pour la retraite ou GERP, lequel a pour rôle de protéger vos droits et vos intérêts dans le PERP. En créant un compte au PERP, vous avez la possibilité de consulter les dates de versement, vos provisions et les éventuelles évolutions. Un organisme gestionnaire est également à vos côtés pour vous faire un bilan complet des évolutions de votre compte. Il vous retire des frais de gestion mais il a aussi l’obligation de vous communiquer le montant des frais. Par ailleurs, vous jouissez d’un avantage fiscal non négligeable durant toute la durée de vos versements. Par contre, vous serez amené à payer l’impôt sur le revenu dès que vous commencerez à toucher votre rente. Les organismes financiers vous accorderont rarement un déblocage de votre rente, sauf en cas d’expiration des droits à l’assurance chômage, d’invalidité ou de décès. Dans ces cas exceptionnels, le PERP peut éventuellement vous verser la rente en cas d’invalidité. Si le décès du bénéficiaire survient avant l’âge de la retraite, la rente sera sous la disposition du conjoint vivant ou à un bénéficiaire désigné dans le contrat. Si la rente est destinée à des enfants mineurs, elle sera distribuée sous la forme d’une rente éducation. La PERP vous permet aussi de mettre en place une épargne concernant la résidence principale et ce, dès l’âge de la retraite. Bien évidemment, cette démarche est soumise à certaines conditions. Dès que l’échéance prendra fin, l’épargnant pourra le récupérer sous forme de capital.

Le PERCO

Le PERCO est généralement destiné à l’entreprise. Il peut se mettre en place dès qu’un accord est conclu entre l’entreprise et les syndicats. Cependant, l’entreprise en question devra au préalable posséder un Plan d’épargne entreprise depuis plus de 5 ans. Aussi, le PERCO est-il destiné aux salariés de ladite entreprise mais également aux chefs d’entreprise ou aux dirigeants. Le degré d’ancienneté du salarié devra être au minimum de 3 mois. Le PERCO vous donne l’opportunité de constituer grâce à l’épargne, un portefeuille de valeurs immobilières. L’entreprise aura pour obligation de vous donner le choix entre trois organismes de placements collectifs. Les profils d’investissement de chacun de ces organismes devront vous aider dans votre sélection. Les démarches et le fonctionnement sont semblables au plan d’épargne entreprise ou PEE. Seule la question du plafond d’abondement diffère. L’abondement correspond aux versements complémentaires que l’entreprise verse dans votre compte d’épargne. Il peut atteindre 16% du plafond annuel de la sécurité sociale. Dès la retraite, l’épargnant pourra convertir les sommes en rente ou en capital. Comme dans le PERP, les sommes versées par le salarié ne sont pas soumises aux impôts. Même fonctionnement pour le complément que l’entreprise verse dans le compte de l’épargnant. Lorsque vous atteindrez l’âge de la retraite, vous devrez payer les impôts sur le revenu si votre épargne vous est présentée sous forme de capital. Les prélèvements sociaux ne seront pas sous la coupe des impôts. Si votre épargne a la forme d’une rente, elle sera toujours soumise aux impôts. La seule différence c'est qu'une partie de la rente viagère est imposable. Aussi, cela vous permet d’échapper à de lourdes charges. C’est l’avantage du PERCO par rapport au PERP. Le PERCO est régi par une multitude de règles. On peut citer entre autres la valeur de votre versement qui ne doit pas dépasser le quart de la rémunération brute annuelle du salaire.

Le reste de l'actualité


La défiscalisation via l'investissement immobilier

À tout juste un peu plus d'un mois de la fin de l'année civile, Guide-epargne.fr se penche sur divers dispositifs défiscalisants pour l'année 2008. La plupart de ces dispositifs seront reconduits en 2009.

Lire la suite...

Guide : L’assurance vie

Après l’immobilier, l’assurance vie est le mode d’épargne préféré des ménages français. C’est une forme de placement qui allie sécurité et rendement.

Lire la suite...