Aujourd’hui, nous allons jeter un oeil sur la manière dont votre (ou vos) banque vous traitent. Prenez une feuille de papier et votre dernier relevé de compte. Nous allons regarder ce que vous coûtent ces frais – et voir si vous pouvez y faire quelque chose.

Tout d’abord, notez tous les frais que vous trouvez sur votre relevé de compte et faites le total : vous déterminez ce que votre compte vous coûte réellement chaque mois. En fonction des banques, les frais peuvent s'ajouter de façon conséquente : frais de tenue de compte, frais de découvert, frais de carte de paiement, frais de virement ponctuels ou permanents, frais de convention de services sur le compte, frais d'épargne automatique, d'envoi des relevés, de banque en ligne, etc. Par exemple, un couple avec un compte par conjoint, assortis d'une convention de services sur le compte courant type "compte service" du Crédit Agricole et une carte de paiement chacun devra s'acquitter d'environ 20 euros par mois, uniquement en frais bancaires.

Vous voulez encore avoir une surprise ? Multipliez ce total par 12 pour voir combien on vous ponctionne chaque année. Vous devriez également ajouter 2,5% à ce total, car c’est ce que vous pourriez gagner si vous placiez cet argent au cours d’une année. Dans le cas de notre couple, c'est plus de 250 euros qui sont prélevés chaque année par la banque, sans compter les accidents de parcours type dépassement de découvert autorisé ou virement impayé.

Comment réduire les frais bancaires ?

Si ces frais sont liés à votre compte d’épargne, pensez à changer pour un compte d’épargne d'une banque en ligne, type ING Direct ou Boursorama. Les deux sont gratuits et les taux sont relativement intéressants. Avant cela, n'oubliez pas de remplir jusqu'à leurs plafonds respectifs vos livrets A ou LDD, au fonctionnement gratuit et au taux plus ou moins intéressant selon les années.

Si les frais sont liés à votre compte courant, intéressez-vous encore une fois aux banques en ligne : le compte courant de boursorama par exemple est - en date d'aujourd'hui - sans aucun frais de gestion courante. Même la carte de paiement est gratuite. Si vous ne pouvez absolument pas changer de banque (vous êtes par exemple tenu par un crédit immobilier en cours), prenez rendez-vous avec votre banquier et faites la liste des services auxquels vous avez souscrits, plus ou moins volontairement. Avez vous vraiment besoin d'une convention de services sur le compte ? que vous apporte cette convention ? vaut-elle réellement le montant de l'abonnement que vous réclame votre banque ? Avez-vous réellement besoin d'une assurance sur vos moyens de paiement ? Cette assurance n'est-elle pas déjà proposée par votre assurance multi-risques ? Avez-vous vraiment besoin de deux comptes ou un compte joint suffirait-il ? Pouvez-vous obtenir une réduction sur la deuxième carte bancaire ?

Autant de pistes de négociations qu'il faudra exploiter avec votre banquier, en lui promettant bien évidemment que toute somme économisée sera immédiatement placée sur un produit d'épargne dans son établissement ! Voila qui devrait finir de le convaincre !