baisse des prix de l'immobilier en france en 2012Selon Century 21, les prix de l'immobilier en France sont toujours orientés à la baisse, mais la note de conjoncture du mois d'octobre révèle toutefois une atténuation des replis sur les prix. Ainsi, au troisième trimestre 2012, selon le réseau Century 21, les prix de l'immobilier en France ont baissé de 1,7 % sur un an, contre 2,6 % au premier semestre.

Ces chiffres moyens sur l'ensemble de la France cachent toutefois de fortes disparités selon les régions. Ainsi, à Paris, Century 21 note une poursuite à la hausse d'environ 1 % portée essentiellement par des profils d'investisseurs. Dans les grandes agglomérations françaises et en région parisienne, la tendance est à la stabilité des prix, tandis qu'en région, la tendance est plus orientée à la baisse.

Globalement, la baisse des prix de l'immobilier provoque le retour sur le marché des primo-accédants (la part des acquéreurs de moins de 30 ans a augmenté de 8,4 % (de 18,6 à 20,2 %) qui profitent à la fois des prix plus avantageux et des taux d'emprunts historiquement bas. Mais le marché reste toutefois grippé par l'inertie des secundo-accédants selon Century 21. En effet, ces derniers ont tendance à surestimer le prix de leurs biens, ce qui a pour effet de bloquer les ventes et les acquisitions. Ce phénomène explique en grande partie la chute des volumes de transactions actuelles (- 15,4 % de au troisième trimestre chez Century 21 par rapport à la même période de l’année dernière).

Les régions les plus touchées par ce phénomène hausse des prix/baisse des volumes sont la Bretagne et la Champagne-Ardenne. D'autres régions qui ont vu les prix baissés accusent toutefois une forte baisse des volumes de transaction comme notamment le Limousin, la Lorraine et l’Aquitaine. « La seule région dont les prix montent tout en parvenant à maintenir une dynamique de marché est la PACA, mais ses prix avaient largement baissé il y a un an », indique Century 21 dans sa note.