baisse des prix de l'immobilier en 2013Les mois se suivent et se ressemblent dans les agences immobilières. Le nombre de transactions est à la baisse et les acheteurs ayant du coup le choix, n'hésitent plus à négocier à la baisse les prix des biens en vente. Ce phénomène a des répercussions sonnantes et trébuchantes sur les prix globalement en région, mais aussi désormais à Paris.

Ainsi, selon les derniers chiffres des notaires d'Ile de France, les prix de l’immobilier francilien marquent le pas. « Après une phase assez longue de résistance, la baisse des prix semble s'installer, amplifiant le mouvement décelé le mois passé » rappelle la dernière note de conjoncture des notaires Paris-Ile-de-France. Le repli est certes timide, mais il est avéré, à – 0,9 % sur l'ensemble de l'Ile de France d'août à novembre 2012 (- 0,8 % pour les appartements et - 1,1 % pour les maisons).

A Paris intra-muros, la baisse est plus franche puisqu'elle s'établit à – 1,8 % en trois mois, faisant passer le mètre carré de 8 460 € en août à 8 300 € en novembre. Pour Empruntis.com, courtier en crédit immobilier, et MeilleursAgents.com, cette première baisse en annonce d'autres, mais toutes les zones ne seront pas logées à la même enseigne puisqu'en effet, les deux spécialistes tablent sur des prix stables en zones tendues mais prévoient des baisses entre – 5 et – 10 % dans les autres zones.

Selon l'agence de notation, Standard & Poor’s, la France pourrait être l’un des pays les plus impactés par la baisse des prix en 2013, devant l'Espagne (- 7,8 %), les Pays-Bas (- 5,9 %), l'Italie (- 1,6 %), le Portugal (- 1,1 %) et le Royaume-Uni (- 0,9 %).