taux de crédit inférieur à 3%L'Observatoire Crédit Logement / CSA le confirme : « jamais par le passé, les taux des crédits immobiliers n'étaient descendus aussi bas ». Et de fait, selon les derniers chiffres publiés par l'Observatoire début juin, « en mai, les taux des prêts du secteur concurrentiel (hors assurance et cout de sûretés) se sont établis à 2,97 % en moyenne ».

Le seuil symbolique des 3 % est ainsi franchi. Cette nouvelle baisse des taux en mai s'inscrit dans la continuité des mois précédents. En effet, depuis janvier 2012, soit 18 mois, les taux ont perdu quelque 100 points, soit 1 % ! L'explication de cette baisse est clairement à porter au crédit du « maintien du coût des ressources » selon l'Observatoire avec un OAT 10 ans à son plus bas niveau en mars et avril, et au « très bas niveau » de sinistralité des emprunteurs.

Les banques confrontées à un marché atone jouent également le jeu de la baisse des taux affichant ainsi selon l'Observatoire, leur volonté « de soutenir l'activité de marchés en forte contraction ».

Dans le détail, le dernier baromètre de l'Observatoire Crédit Logement / CSA constate pour le mois de mai, un net recul des taux dans l'ancien (à 2,96 % contre 3 % en avril) et dans le financement de travaux (à 3,01 %). Les taux dans l'immobilier neuf quant-à-eux remontent significativement à 3,04 % en mai contre 3 % en avril. La durée moyenne des prêts passe de 17,9 ans en avril à 17,7 ans en mai. L'apport personnel est également orienté à la baisse (– 7,8 % sur un an).