L'indice CAC40 de la Bourse de Paris a clôturé vendredi 4 août à 4266 points, en baisse de 1,80 % par rapport à la veille et 24 % depuis le début de l'année.

Jusqu'où la chute ?

Le CAC40 a rejoint hier ses plus bas niveaux depuis juillet 2005.

Selon les analystes, la correction que subissent actuellement les valeurs bancaires suite à la crise des subprimes est loin d'être terminée, et plus généralement, les incertitudes sur le pétrole, l'immobilier, l'inflation et la situation économique outre-atlantique et européennes pèsent par ailleurs de tout leur poids sur l'indice.

Pour Alain Bokobza, responsable de la stratégie européenne chez SG Securities, le processus de dévalorisation des marchés européens ne fait que commencer et affirme que "l'optimisme a été beaucoup trop grand par rapport à d'autres régions du monde"

Le consensus porte sur une stratégie d'investissement extrêmement prudente et encourage les investisseurs à conserver leur liquidités sur des placements sûrs en attendant un éclaircissement de la situation.