Actualité - Mardi 27 Juin 2017


16/31 : Dix exemples d'économies - Les assurances

Durant la première partie du mois, nous avons créé un véritable budget « de vie » qui est construit par rapport à ce quez vous vivez, pas pour vous faire vivre selon les idées de quelqu’un d’autre par rapport à ce que doit être un budget. Maintenant que ce budget est en place, nous allons voir où nous pourrions encore retirer un peu de graisse dans nos dépenses. Les quelques jours qui vont suivre seront consacrés chaque fois à un type de dépense particulier. Nous réfléchirons au sujet des choses à prendre en compte lorsqu’on évalue ces dépenses, et nous verrons certains conseils permettant de réduire ces dépenses. Ce n’est pas un règlement. Vous passerez une heure à évaluer ces conseils, à rassembler des informations et à décider ce qui marche pour vous, pas ce qui marche pour quelqu’un d’autre que vous essayez d’imiter.

Toutes les personnes qui possèdent une voiture doivent penser à l’assurance auto. C’est une réalité de la vie pour beaucoup d’entre nous, et l’on se contente de payer sans se poser trop de questions. Ce que l’on ne prend cependant pas souvent en considération, c’est tout ce que l’on pourrait économiser dans ce secteur en se bougeant juste un peu.

Cherchez d’autres compagnies d’assurance, ça ne fait de mal à personne d’aller faire un tour dans leurs agences. Prenez 15 minutes pour demander des renseignements sur les assurances de votre maison et de votre voiture à d’autres assureurs que le vôtre. J’ai été surpris de constater les différences qu’il peut y avoir entre deux compagnies d’assurances – en fonction des facteurs qu’ils prennent en compte, les taux varient sensiblement.

Augmentez vos frais déductibles. La majeure partie des français ont une franchise pour leur assurance domestique de 500 €, mais ils ne se servent de cette assurance que très très rarement. Si vous faites monter cette franchise à 1000 € vous pouvez économiser jusqu’à 25% de vos frais d’assurance. A quelle fréquence avez-vous besoin de votre assurance habitation ? Si la réponse est rarement, vous pouvez demander à faire augmenter votre franchise pour réduire vos frais. C’est la même chose pour les assurances auto ; si vous ne faites pas souvent appel à votre assureur, pensez à augmenter votre franchise pour réduire vos frais.

Cherchez des assurances groupées. La majorité des français ont des assurances chez plusieurs compagnies pour leur maison et leur voiture. Essayez de voir si vous pouvez obtenir une réduction de votre prime si vous prenez toutes vos assurances dans la même compagnie.

Installez un verrou et des détecteurs de fumée. Appelez votre compagnie d’assurance et demandez-leur ce qu’ils recommandent en matière de verrous, de détecteurs de fumée, de systèmes de sécurité et des autres dispositifs qui pourraient réduire votre prime. Si ce n’est pas trop cher (les détecteurs de fumée sont des très bons investissements), allez les acheter, installez-les et vous obtiendrez une réduction de votre prime. Certains assureurs baisseront leur tarif d'assurance automobiles si vous ne l'utilisez pas pour vos déplacements domicile-travail ou si vous possédez un garage.

Remarque : si vous êtes content de votre assureur et si son tarif est correct, n’en changez pas. Cela ne veut pas dire que vous ne devriez pas faire des comparaisons de temps en temps, mais les compagnies d’assurance cherchent la stabilité et une relation de confiance (qui vous évitera parfois de gros malus en cas d'accident) prend plusieurs années à construire.

Vous pouvez évaluer ces points en passant juste quelques coups de téléphone et en visitant quelques sites web. Ça vaut bien une heure de votre temps si ça peut vous permettre d’économiser 10% (ou plus) de vos primes. Si vous payez 200 € par mois pour vos assurances et que vous pouvez passez à 180 €, vous pourrez économiser 240 € par an rien qu’avec une heure de travail.

Le reste de l'actualité


15/31 : constituez votre fonds d'urgence

Quand vous êtes en dessous du plan que vous avez développé, vous découvrez que (presque toujours) vous passerez en dessous du budget du mois si vous vous en tenez à vos règles en matière de dépenses non essentielles. C’est une bonne chose bien sûr car cela voudra dire que vous êtes financièrement responsable.

Qu’est-ce que je fais donc avec le surplus ? De toute évidence ce n’est pas très utile si votre compte courant ne rapporte aucun intérêt et qu’il y a de l’argent qui s’accumule dessus. Vous devriez plutôt le mettre sur un compte auquel vous pouvez avoir tout le temps accès mais qui rapporte un peu, et où vous ne l’aurez pas sous les yeux pour ne pas être tenté jusqu’à ce que vous en ayez besoin. Voici les règles à suivre :

D’abord, ne succombez pas à la tentation et ne dépensez pas d’argent tout de suite. Même si cet argent peut sembler comme une récompense pour avoir été financièrement responsable, ce n’est en fait que le résultat du budget flexible que vous avez mis sur place. La flexibilité a en fait un but : vous protéger des événements inattendus qui peuvent arriver.

Deuxièmement, prévoyez un compte d’épargne avec des taux d’intérêts élevés pour mettre votre argent. Pourquoi un autre compte ? Avec plusieurs comptes séparés il est plus facile de répartir votre argent pour plusieurs buts. Cet argent a un but très spécifique, nous le garderons donc à part.

Maintenant, quand à la fin de chaque mois vous aurez de l’argent en trop, déposez-le sur ce nouveau compte. Ce compte vous servira de fonds d’urgence. De temps en temps, la vie peut vous jouer des tours qu’il est difficile de gérer avec votre budget mensuel : une panne de voiture, des frais médicaux et ainsi de suite. Cet argent vous permettra de faire face à ces cas d’urgence sans avoir de sueurs froides - vous n’aurez qu’à retirer l’argent et à l’employer pour ces cas d’urgence.

Quelle devrait être la taille de ce fonds d’urgence ? Vous devriez laisser grossir ce compte jusqu’à ce que vous ayez économisé l’équivalent de six mois de la partie de votre salaire que vous rapportez vraiment chez vous. A ce moment-là, vous aurez quelques options. Moi, je vous recommanderais de payer une plus grande partie de votre dette.

Souvenez-vous que ce n’est pas un compte pour faire de grosses dépenses ! Si vous avez la tentation d’utiliser cet argent pour vous payer un téléviseur LCD, vous devriez réévaluer quels sont vraiment vos buts, et peut-être effectuer quelques changements si vous pensez qu’un écran géant fait partie de vos valeurs. Laissez cet argent en place ; un jour ou l’autre vous serez incroyablement content de ne pas y avoir touché. (Comme lorsque votre fils rentrera à la maison avec une voiture cabossée par exemple).

Demain nous allons commencer à voir comment faire encore des économies supplémentaires sans changer votre mode de vie.

14/31 : débarrassez-vous de vos dettes (lentement mais sûrement)

Hier nous avons pris notre « vrai budget » et nous l’avons organisé de telle manière que nous nous payons d’abord nous-mêmes grâce à un investissement automatique dans un « fonds de rêves » (ou une série de fonds). Aujourd’hui nous allons regarder la section dettes du budget et voir comment nous allons pouvoir payer nos dettes, afin d’avoir plus d’argent à consacrer à nos rêves.

La section « dettes » de votre budget doit prendre en compte un nombre de dettes qui englobe tout l’argent que vous devez à d’autres personnes. Cela n’indique pas le paiement minimum pour chacune ; nous faisons une liste de « dépenses » jusqu’à ce que toutes soient payées. Vous devriez aussi avoir un solde nul dans la section dettes pour toutes vos dettes sauf une.

Chaque mois, quand vous vous occupez de vos factures mensuelles, tout ce que vous devez faire, c’est payer cette somme en plus pour cette dépense. Disons que la seule dette que vous avez notée avec une somme à côté est une carte de crédit qui représente une dette de 200 €. Vous avez aussi une dépense pour cette carte de crédit dont le paiement minimum est de 40 €. Quand vous allez faire le chèque pour cette carte, inscrivez 240 €.

Cela prendra beaucoup de temps, mais vous allez réussir à venir à bout de cette première dette. Quand vous y serez parvenu, vous pourrez vous réjouir, car vous pourrez éliminer de votre budget à la fois une dépense (le paiement minimum) et une dette (le paiement en plus). Quand vous faites ça, prenez cette somme combinée (la somme du paiement minimum et le supplément que vous payiez chaque mois) et consacrez-la à la somme la plus petite qui suit. Disons qu’après avoir payée la carte de crédit votre paiement suivant le plus petit est une traite pour une voiture. Dans votre section « dettes » vous mettrez 240 € à côté de cette traite pour une voiture. Vous l’avez déjà fait entrer dans votre budget, donc ça ne changera rien à votre vie quotidienne, sauf que vous ressentirez l’agréable sentiment de voir disparaître vos dettes.

Cette technique est communément appelée remboursement en « boule de neige » En fait, pour ma part, j’emploie une variante de la boule de neige de dettes dans ma propre vie, avec quelques modifications pour équilibrer les risques.

Vous allez sans doute vouloir prendre un peu de temps pour calculer combien cela vous prendra de mois pour que votre « boule de neige de remboursements » roule assez pour amasser toutes vos dettes. Imaginez le mois où toutes les dettes seront payées, puis ajoutez à ce paiement la dette suivante et voyez combien de mois cela prendra pour payer celle-ci. Rapidement vous aurez une bonne idée d’une durée approximative au bout de laquelle vous n’aurez plus de dettes – et ne pas avoir de dettes, c’est pouvoir prendre cette boule de neige et l’utiliser pour financer vos rêves directement.

Demain nous verrons ce qu’il faut faire quand vous tombez en dessous de vos dépenses budgétées du mois. (Ce système est prévu pour que cela arrive assez souvent en fait !).

13/31 : épargnez automatiquement !

Hier nous avons mis la touche finale à un vrai budget – un budget qui reflète vos propres rêves et votre propre réalité financière, pas un concept imaginé par quelqu’un d’autre par rapport à ce que vous devriez dépenser et économiser. Aujourd’hui nous commençons le processus visant à vois ce que cela signifie au juste un budget.

La plupart des gens n’atteigne jamais leurs buts car ils ne commencent jamais. Ils ne cessent de croire qu’ils mettront de l’argent de côté pour leurs rêves demain, mais quand demain arrive, rien ne change. Grâce au budget que vous venez de mettre en place, vous pouvez vous rendre compte qu’il est en fait possible de mettre de l’argent de côté pour ses rêves.

Maintenant faites-le !

Avant de toucher votre prochain salaire, ouvrez un nouveau compte d’épargne dans une nouvelle banque. Je vous propose de choisir une des offres en lignes telles que Ing Direct. Leurs taux sont souvent assez élevés. Vous pouvez tout à fait ouvrir un Livret A si vous n'en possédez pas déjà un, l'avantage des banques en ligne est la souplesse de fonctionnement.

Pourquoi choisir une nouvelle banque ? Avoir un compte dans une nouvelle banque permet de ne pas continuer la même routine. La plupart des gens ouvrent un compte d’épargne dans la même banque que leur compte courant, mais dès qu’ils voient quelque chose qui leur plaît dans un magasin ils savent qu’ils peuvent s’arrêter devant un distributeur automatique de billets et retirer de l’argent de leur compte d’épargne. En ouvrant un compte dans une nouvelle banque vous pouvez tout simplement décider de ne jamais prendre votre carte avec vous – ou mieux ne pas associer du tout de carte bancaire à votre compte d’épargne. Cela réduira très fortement les tentations que vous pourriez avoir de dépenser de l’argent.

Vous avez ce nouveau compte ? A présent, quand vous recevrez votre prochain salaire (ou tout de suite si vous avec un peu d’argent disponible pour ça sur votre compte courant) créez un virement automatique qui vous permet d’envoyer chaque mois de l’argent de votre compte courant à votre compte d’épargne. La somme dévolue à ces transferts automatiques devrait être chaque mois égale à la somme prévue dans le budget que nous avons créé pour vos buts.

En agissant ainsi, vous faites deux choses. Premièrement vous commencez à construire vos rêves. Chaque mois vos finances se déplacent vers ces buts que vous avez définis pour votre vie. Deuxièmement vous apprenez comment survivre avec un peu moins d’argent chaque mois – et bientôt vous constaterez que cet argent en moins ne vous dérange pas du tout.

Demain nous jetterons un œil aux dettes « supplémentaires » que vous pouvez avoir.

12/31 : un budget flexible qui reflête votre réalité

Nous sommes en quelque sorte arrivés aujourd’hui au point culminant de la première partie de notre programme « 31 jours » : nous avons grosso modo dans un seul document tous les buts que nous avons fixés et toutes les évaluations faites à ce jour. Ce document n’est pas un ensemble de règles de vie mais une image financière de qui nous sommes et d’où nous pouvons aller. Ça a l’air fantastique, non ? Alors on y va.

Prenez une feuille de papier vierge, le « budget temps » que vous avez réalisé hier, et votre salaire horaire approximatif que vous avez calculé il y a quelques jours. Nous allons employer ces deux pièces pour fabriquer un vrai budget.

Qu’est-ce que j’entends par « vrai » budget ? La plupart du temps, quand les gens préparent un budget, il n’est pas lié à leur expérience de vie ni à leurs buts. La vérité en la matière, c’est que tout le monde est unique, donc chaque budget également doit être unique. Les gens n’arrivent pas à suivre des budgets « traditionnels » car ils ne sont pas en phase avec les modes de vie, les buts et les rêves individuels.

Le budget que vous allez réaliser est un « vrai » budget : il sera construit par vous, à partir de votre vie quotidienne, des vos espoirs pour l’avenir, et de vos rêves pour le reste de votre vie. Les budgets plus « traditionnels » demandent que vous vous adaptiez à eux ; un « vrai » budget ne demande seulement que vous n’oubliiez pas de prévoir vos rêves tout en vivant votre propre existence.

Sur la feuille de papier vierge, faites trois colonnes : une pour chaque élément du budget, une pour les heures, et une pour une somme en euros. Nous allons préparer un budget mensuel, prenez donc chaque éléments dans votre « budget temps » qui a été réalisé hier, puis multipliez ce nombre d’heures hebdomadaires, multipliez-le par 52 (pour le nombre de semaines dans l’année), puis divisez pas 12 (pour le nombre de mois pas année). C’est le nombre d’heures de temps de travail d’un mois moyen que vous dédiez à chacun des éléments de votre budget.

Maintenant la dernière partie : multipliez chaque somme horaire par votre salaire horaire vrai et inscrivez le résultat. Il s’agit exactement de l’argent que vous pouvez dépenser pour chaque catégorie durant un mois. Pour les factures régulières, ce chiffre devrait être très proche de ce qu’est votre facture mensuelle ; pour vos paiements de dettes supplémentaires et vos buts, il s’agit de combien vous allez mettre de côté chaque mois pour les payer et les réaliser. Le total devrait s’élever à moins de ce qu’est le salaire que vous rapportez chez vous chaque mois (souvenez-vous que vous avez quelques extras que vous ramenez à la maison pour des dépenses liées à votre boulot).

La première fois que j’ai fait ça, j’ai regardé les éléments de la liste et j’ai littéralement tremblé. Pourquoi ? C’était l’image la plus précise de ma vie financière que je n’avais jamais vue. – et les endroits où je faisais les choses comme il faut et les endroits où je ne les faisais pas comme il faut sont apparus clairement. Je n’avais jamais ressenti un tel lien entre une feuille de papier et ma vie entière.

Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Prenez le temps de bien examiner votre feuille et réfléchissez à propos de ce que vous observez. Vous pourrez tirer un nombre incalculable d’enseignements. Peut-être que vous considérez que le résultat est exact et vous met dans la position de pouvoir vivre vos rêves. Peut-être que vous réalisez combien votre vie est consacrée à des dépenses pour « maintenant » et combien vous dépensez peu pour de grande choses pour « demain » ? Peut-être que vous vous rendez compte que vous croyiez bien prévoir l’avenir, mais qu’en réalité il y a de grandes zones qui devraient être améliorées. C’est à vous de déterminer tout cela.

Demain, nous verrons comment arriver à suivre ce budget chaque mois, en commençant par nous assurer que vous arrivez à atteindre vos buts.

Fin des soldes d'été 2008 dans la plupart des départements français

Après Paris samedi, c'est au tour du reste de la France de mettre un terme à la période des soldes d'été.

Certains départements comme les Alpes-de-haute-Provence, les Hautes-Alpes, les Alpes-maritimes, l'Aude, les Bouches-du-Rhône, la Charente-maritime, les Pyrénées-orientales, le Gard, l'Hérault, le Var, le Vaucluse et la Vendée bénéficient d'une semaine supplémentaire en raison d'un démarrage plus tardif.

Lire la suite...

11/31 : comment ventiler l'argent économisé ?

Hier nous avons découvert exactement combien de votre argent – et de votre temps – vous dépensez pour des achats de base. A partir de cela nous avons déterminé ce qu’il reste, la quantité que nous pouvons utiliser pour payer nos dettes et construire nos rêves.

Une petite astuce peut s’appliquer ici : vous pouvez atteindre vos buts à courts termes avec des dettes, mais pas vos buts à longs termes avec des dettes. Autrement dit, concentrez-vous sur vos buts à courts termes, et pour vos buts à longs termes, payez d’abord vos dettes.

Pourquoi faire comme ça ? J’appelle ça le « facteur rêve ». Payez ces dettes, ça ne fait pas du tout romantique. Mais rêver à propos des choses extraordinaires que vous pourrez faire dans le futur est romantique. Puisque vous avez défini 5 buts à court termes (des buts planifiés) qui sont en accord avec vos valeurs principales, mais aussi avec vos valeurs à long terme. Chacun des pas vers ces buts à courts termes sont des pas vers le succès et pour vivre vos rêves.

Asseyez-vous et prenez une feuille de papier et faites une liste de vos 5 buts à courts termes ainsi qu’une liste de toutes vos dettes ; vous devez déjà avoir tout ça sous la main. Chaque pas que vous faites vers vos buts à courts termes devrait correspondre à un pas fait vers vos buts à longs termes. Donc vous allez diviser votre argent et vos investissements en argent et en temps de manière égale entre vos buts et vos dettes.

Maintenant prenez la quantité d’heures qui restent après les calculs d’hier et divisez par deux. Vous allez consacrer la moitié de votre temps pour payer vos dettes et l’autre moitié pour vos buts à courts termes.

Il est important de se rappeler que ces paiements de dettes sont des payements de dette en plus ; en d’autres termes, vous allez payer une somme supplémentaire chaque mois pour enlever un peu de poids en plus de vos épaules afin de pouvoir marcher de manière plus libre et avec plus de confiance vers l’avenir.

Pourquoi est-ce que je parle en heures et non pas en euros ? Pour beaucoup de personnes, l’euro est une abstraction : ils ont beaucoup de mal à associer directement l’argent au travail qu’ils font. L’argent va et vient, c’est la vie. La réalité, c’est que chaque euro que nous gagnons est le résultat d’une période passée à faire des choses pour d’autres personnes. Le temps est une chose que nous comprenons tous depuis l’enfance, et ce temps passé est une chose bien plus tangible à laquelle s’accrocher.

Comment décider quelle dette payer en premier ? Il y a beaucoup de mérites dans le concept d’effet boule de neige en matière de dettes. L’idée c’est de commencer par la dette la moins importante. Au début, mettez tous l’argent que vous consacrez à vos dettes dans le remboursement de votre plus petite dette. On se consacrera à la somme en euros demain.

Et si je n’ai pas de dettes ? Si vous avez la grande chance de ne pas avoir de dettes, vous pouvez investir tout votre argent en plus dan vos buts. Prenez la somme que vous auriez consacrée à vos dettes pour investir dans vos buts à longs termes.

Et mes buts à courts termes ? Vous pouvez sans doute déterminer par vous-même comment répartir votre argent parmi vos buts à courts termes. Regardez vos plans et voyez ce qui nécessite le plus de temps de travail pour être effectué, et ce qui nécessite le moins de temps de travail. Ecrivez le tout sur votre feuille.

Une fois que vous avez effectué cela, faites de nouveau un tableau d’ensemble comme il y a trois jour, ainsi que les dépenses individuelles (avec les heures correspondantes pour chacune) vues hier. Ajoutez les dépenses en heures crées aujourd’hui (y compris celles avec 0 heures), et faites une dernière vérification pour vous assurez que les heures ajoutées correspondent bien à ce que vous pensiez travailler réellement chaque semaine.

Prenez un peu de recul et examinez votre feuille. D’une certaine manière, c’est un budget. Mais ce n’est pas que ça : c’est en fait une photo de vous. C’est ce pour quoi vous travaillez chaque semaine, heure par heure. Peut-être que vous travaillez trois heures par semaine pour pouvoir conserver votre abonnement à des chaînes de télé par câble, mais qu’en même temps vous ne travaillez qu’une heure par semaine pour payer les études supérieures de vos enfants. Est-ce que vous vous sentez à l’aise ou heureux à cette idée ? Que votre réponse soit oui ou non, il y a énormément de choses auxquelles vous pouvez réfléchir au sujet de la meilleure façon de passer votre temps.

Demain nous prendrons ce « budget temps » et nous allons le convertir en euros – et nous allons commencer à convertir tous ces plans en véritables actions.

Les nouveaux taux de l'épargne réglementée au 1er août 2008

C'est aujourd'hui 1er août 2008 que sont appliqués les nouveaux taux de l'épargne réglementée. Hausse généralisée de tous les livrets pour tenter de rattraper une inflation galopante...

Lire la suite...