L'assurance-vie HalalAlors que le halal fait actuellement les gros titres des journaux, un cabinet de conseil en gestion de patrimoine, la Compagnie Française de Conseil et d'Investissement (CFCI) et Associés annonce qu'il distribuera à partir du mois d'avril un contrat « charia compatible » en France métropolitaine.

Ce contrat de placement dit éthique sera ouvert à tous et devrait afficher un rendement non garanti situé entre 5 et 7 %. Dans le détail, ce contrat d'assurance-vie ciblé ne sera pas rémunéré par les taux d'intérêt des obligations classiques puisque cela est interdit par la loi islamique. Les fonds seront gérés par une Sicav basée au Luxembourg qui investira à 85 % sur des fonds actions et le reste, sur des fonds monétaires ou des fonds obligataires islamiques. Ces fonds seront triés sur le volet et dûment validés par le Comité indépendant de la finance islamique en Europe (CIFIE). Les actifs provenant notamment des secteurs interdits par la Charia (alcool, armes, drogue, tabac, jeux d'argent...) seront laissés de côté.

Sachant que le produit final ne sera pas un support adossé à des fonds en euros, l'assurance-vie halal à venir sera un placement risqué. Les épargnants n'auront ainsi aucune garantie sur leur capital. La rémunération sera servie en conséquence de ce risque dans une fourchette comprise entre 5 et 7 %. Aucun taux minimal ne sera garanti sur ce produit spécifique. Le contrat d'assurance vie halal sera commercialisé par CFCI et Associés dans le courant du mois d'avril. Selon Anouar Hassoune, directeur de la Sicav luxembourgeoise et ancien vice-président de Moody's Investors Service, ce produit pourrait récolter 2 millions d'euros d'ici à l'été, puis un peu moins de 15 millions d'euros avant la fin de l'année. Le versement minimum de départ sera de 100 euros.