que propose Hollande et Sarkozy en matière de mutuelles santéLe 20 mars dernier, la Mutualité Française a envoyé à chaque candidat à la présidentielle un courrier très officiel dans le but de recueillir les solutions retenues par chacun concernant l'avenir des mutuelles. Ce courrier comportait 5 questions.

Concernant plus spécialement les solutions visant à « favoriser l’accès à une mutuelle et mettre ainsi en œuvre le droit à une complémentaire santé solidaire pour chacun », François Hollande répond qu'il convient de « réintroduire une distinction entre les contrats aux effets vertueux et les autres ». Cette distinction passerait notamment par une redéfinition du « contenu des contrats existants » pour que « s'instaure une taxation fortement différenciée selon leur nature ».

Pour Nicolas Sarkozy, la question est déjà réglée notamment par le relèvement du plafond de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS) mis en place par son gouvernement. Ce seuil de plafond de ressources a en effet été porté, au 1er janvier 2012, à 35 % au-dessus du plafond de la couverture maladie universelle (CMU), contre 26 % auparavant. Ce relèvement permettra selon Nicolas Sarkozy « à 1 million de personnes de bénéficier de l’ACS d’ici la fin de l’année 2012 ». Concernant le financement de l'assurance maladie, Nicolas Sarkozy entend poursuivre la politique menée ces dernières années (maîtrise des coûts et contrats d’amélioration des pratiques professionnelles) et souhaite également « repenser le système de financement » de la protection sociale, via le mécanisme de la TVA sociale.

Pour François Hollande, boucher le trou de la Sécu passerait dès l'été prochain par une révision de certaines niches sociales et l'instauration d'une « contribution sur les revenus du capital et de placement équivalente à celle portant sur les revenus du travail ». Un rapprochement « de l’impôt sur le revenu et de la contribution sociale généralisée (CSG) » est également prévu à plus longue échéance pour « aboutir à terme à la mise en place d’un prélèvement simplifié sur le revenu (PSR) ».