Travail : quels changements en 2023 ?

Bonne nouvelle : pour faire face à l’inflation, les salariés rémunérés au SMIC toucheront une nouvelle augmentation dès le 1er janvier 2023. En parallèle, les droits des chômeurs changent au 1er février.

Smic : une revalorisation de 1,8 %prévue dès janvier 2023

Indexée sur l’inflation, la revalorisation du SMIC prévue dès le 1er janvier prochain fait partie des revalorisations automatiques. Elle sera de 24 euros nets. Rappelons que le SMIC aura été revalorisé trois fois depuis le mois de janvier 2022, il aura gagné ainsi en tout 84 euros nets portant le salaire minimum à 1363€ pour un temps plein de 35 heures hebdomadaires. Le SMIC horaire quant à lui s’élèvera à 11,27€.

Quid du SMIC hôtelier ? Il est déjà supérieur au SMIC classique,  sans toutefois pouvoir le dépasser de plus de 5 %. En 2022, il s’établit sur la base de 39 heures et non de 35 heures à 1804,65 brut soit 1430€ net.  Si l’on rajoute l’indemnité repas, il passe alors à 1955,05€ brut. D’autres primes complètent cette rémunération pour compenser le travail de nuit et le dimanche. Il devrait être revalorisé lui aussi en janvier prochain. Rappelons que des négociations avaient déjà eu lieu début 2022 pour rendre le secteur plus attractif à l’emploi. Le SMIC avait alors été relevé de 16.33 %.

Sur 365euros :  Comment choisir une formation de secrétaire médicale à distance ?

Indemnités chômage : les nouvelles règles entrent en vigueur

La durée d’indemnisation sera réduite de 25 % dès le mois de février prochain. Si un plancher minimal de 6 mois est prévu, les chômeurs inscrits à Pôle emploi à partir du mois de février ne percevront plus leurs indemnités pendant 12 mois mais pendant 9 mois seulement. Par ailleurs, la situation économique influera directement sur les règles d’indemnisation, elles pourront donc varier en cours de route en fonction du taux de chômage constaté. Plus il sera élevé, plus la durée d’indemnisation sera longue et vice-versa.

Nouveautés également :

  • l’abandon de poste n’ouvre plus droit à une indemnisation. Il ne sera en effet plus considéré comme un licenciement mais comme une démission,
  • A l’issue d’un CDD ou d’une mission en intérim, si le demandeur d’emploi refuse à deux reprises au cours des 12 derniers mois un CDI, il ne sera plus indemnisé.
Sur 365euros :  Comment choisir une formation de secrétaire médicale à distance ?

 Une aide à l’embauche des alternants

Les entreprises pourront percevoir une indemnité de 6000 euros pour le recrutement de chacun de leur alternant ou apprenti de moins de 30 ans dès janvier 2023. Il n’est donc plus question de la prime de 8000€ pour les plus de 18 ans. Tout le monde sera logé à la même enseigne. Objectif : l’emploi des moins formés.

Plus d’enseignant à moins de 2000€ net par mois

Promesse de campagne de M. Macron, les enseignants devront attendre la rentrée de septembre 2023 pour voir leur salaire revalorisé à 2000€ nets, primes comprises mais hors heures supplémentaires.  Cette revalorisation équivaut à une augmentation de 10 %. Rappelons que les enseignants sont diplômés à BAC+5.

Publié le 30 décembre 2022 par Benoit Bernanque – Dernière modification le 30 décembre 2022