5 conseils pour protéger son épargne de l’inflation

L’argent se dévalue dès que les prix augmentent. Avec une inflation à +5.2% sur un an entre le mois de mai 2021 et le mois de mai 2022, la plupart des livrets d’épargne et les fonds en euros rémunérés aux alentours de 1% ont un rendement négatif. Où placer son argent pour le protéger dans ce contexte dont on ne connaît toujours pas l’issue ?

1)   Ouvrir un plan d’épargne populaire

Alors que les livrets A et LDDS, les comptes à terme, les obligations, les fonds en euros ou encore les comptes à vue subissent de plein fouet l’inflation, Bruno Lemaire annonce une revalorisation du Plan épargne populaire à 4.6% au premier août prochain. Une aubaine pour les ménages éligibles qui voient ainsi leur épargne complètement protégée de l’inflation. Rappelons que le LEP est plafonné à 7.700€ et qu’il ne faut pas être imposable pour y prétendre. Depuis le début de l’année 2022, 800.000 ouvertures ont été enregistrées. La Banque de France souhaite que les banques soient plus incitatives encore. 

Sur 365euros :  Doublement du taux du Livret A à 2%, au plus haut depuis 10 ans

2)   Investir dans la forêt

Avec la hausse du prix du bois, les investisseurs ayant acheté des parts de groupements forestiers ont été bien inspirés. La valeur de leur portefeuille a augmenté de 13% en un an. Les rendements versés aux épargnants ayant investis sur ces actifs dans le cadre de leur assurance-vie (ISR) ont pu bénéficier d’un rendement de +2.9%. En outre, les parts de groupements forestiers ouvrent droit à des réductions d’impôts intéressantes, de l’ordre de 25% des sommes investies, sans compter les 75% d’exonération des droits de succession en cas de décès. Pour investir dans un groupement forestier, 5.000€ suffisent.

3)   Investir dans le foncier

Investir dans la pierre présente un double avantage : c’est une valeur refuge et on peut acheter un bien immobilier à crédit, idéal lorsque sa capacité d’épargne est très limitée. La plupart des gens investissent ainsi dans leur résidence principale, au minimum. Mais on peut investir dans la pierre autrement : acquérir un bien locatif qui s’autofinance par les loyers encaissés ou des parts de SCPI (Société civiles de placement immobilier). L’avantage des SCPI est leur rendement (4%) pour des frais d’acquisition entre 5 et 9%. Il peut également être intéressant d’investir dans le crowfunding (financement participatif de projets immobiliers).Le rendement peut atteindre 6% sans aucun frais d’entrée.

Sur 365euros :  Quel rendements et quels risques pour les SCPI en 2022 ?

4)   Investir dans l’or

L’or a toujours résisté aux différentes crises financières. L’état le considère comme une valeur refuge, c’est d’ailleurs le dernier bien qu’elle réquisitionne. Les Français en détiennent d’ailleurs 2.500 tonnes, autant que l’état lui-même. Pour être intéressant, il faut acheter de l’or d’investissement (pièces, lingots) non soumis à la TVA. L’or des lingots doit être pur à 99.5% et celui des pièces à 90%. Pour bénéficier d’une exonération fiscale sur les plus-values, il faut posséder une facture nominative datée, l’or doit être traçable et conservé au minimum 22 ans.

5)   Acheter des actions

Les actions présentent un risque de perte en capital mais les investissement sur le long terme atteignent à +7% de rendement en moyenne annuelle lissée. De nombreuses assurances-vie sont exemptes de droits d’entrée.

Publié le 25 juillet 2022 par Benoit Bernanque – Dernière modification le 27 juillet 2022