ING ferme les comptes des clients particuliers en France

Après 22 ans de présence sur le marché français, la banque en ligne ING se retire du moins pour les comptes particuliers. Tous seront clôturés d’ici fin 2022. Seuls les crédits continueront d’être assurés jusqu’au terme de leur remboursement.

Un transfert programmé vers Boursorama

Les comptes de particuliers seront progressivement clôturés d’ici la fin de l’année 2022. ING propose à ses clients la possibilité de migrer leurs avoirs vers une autre banque en ligne, Boursorama. Pour attirer ces nouveaux clients, celle-ci leur propose d’ailleurs une prime d’un montant de 320€ pour l’ouverture d’un compte bancaire ou de tout autre produit chez elle (livret épargne, bourse, etc.). Le service de mobilité bancaire de Boursorama se charge gratuitement du transfert des virements et des prélèvements permanents ainsi que du solde avant la clôture du compte ING.

 S’agissant des encours détenus sur les livrets d’épargne (livret A, LDDS, ou livret d’épargne Orange), ING explique que ceux-ci seront transférés sur le nouveau compte courant Boursorama avant leur clôture fin 2022. Il en va de même des compte-titres. Après la demande de transfert, sans frais, ils seront clôturés aussi. Néanmoins, ils seront transférés sur des comptes-titres et des PEA chez Boursorama tout en conservant leur antériorité et leur prix de revient unitaire. Pas de perte d’avantages donc.

Sur 365euros :  Logement étudiant : quelles sont les aides financières ?

La gestion des assurances-vie subira le même sort. Une fois transférées chez Boursorama, les caractéristiques, les investissements réalisés, l’antériorité fiscale et les bénéficiaires désignés seront identiques aux contrats ING. Les clients recevront leur identifiant avant la date de transfert pour surveiller la migration. 

 Pourquoi ING se retire de France ?

Présente sur le marché français depuis 2000, la banque en ligne ING compte pourtant 1 million de clients. La création du livret d’épargne LEO 100% en ligne, le premier du genre, avait alors forgé son succès. Elle n’a pourtant pas su faire face au marché des banques en ligne devenu très concurrentiel avec une offre quasi gratuite. Dans un contexte de taux bas, responsable de la baisse de ses revenus, ING a commis l’erreur de mettre en place une offre payante. La qualité de ses services n’a pas suffi. La banque conservera en France uniquement ses activités auprès des entreprises et des institutions financières ou foncières via sa filiale ING Wholesale Banking. 

Sur 365euros :  SMIC : nouvelle augmentation en mai 2022

Boursorama, la bonne solution ?

La banque est actuellement un des leaders de la banque en ligne en France. Elle figure parmi les plus anciennes et les moins chères. Avec 2 millions de clients, sa rentabilité est assurée d’autant qu’elle propose une vaste gamme de produits. Ses cartes bancaires sont entièrement gratuites et il est possible d’ouvrir un compte bancaire sans conditions de revenus. Le taux de son crédit immobilier est attractif. Seul bémol, impossible de déposer des espèces. Il n’existe aucune agence. Côté services, pas de conseiller dédié non plus et il est difficile de joindre quelqu’un au téléphone. Tout se passe via l’application en ligne, très fonctionnelle au demeurant. C’est le prix à payer pour la gratuité.

Publié le 7 juillet 2022 par Benoit Bernanque – Dernière modification le 7 juillet 2022