Le barème des frais kilométriques

Le barème des frais kilométrique publié chaque année par l’administration fiscale est plafonné depuis à 7 chevaux, au lieu de 13 auparavant. Une belle différence qui entraine une diminution des frais de déplacement déclarés pour les possesseurs de grosses cylindrées.

Moins de puissance, plus d’électrique

A l’heure du calcul de l’impôt sur le revenu, beaucoup de contribuables dégrèvent de la note finale le montant réel de leurs frais de déplacements. Si ces derniers dépassent le montant de la déduction forfaitaire de 10 % pour dépenses professionnelles, le contribuable a le choix entre déduire les dépenses engagées en gardant les justificatifs, ou utiliser un barème kilométrique dont le montant est lié à la cylindrée de la voiture.

Sur 365euros :  IFI : comment évaluer son patrimoine immobilier

Depuis 2013 le barème kilométrique publié par l’administration fiscale est bridé à 7 chevaux au lieu de 13 auparavant. Et ce plafonnement à 7 CV est effectif que l’on utilise ou non le barème. En d’autres termes, les contribuables qui jusqu’alors pouvaient déduire sans limitation de cylindrée ou presque les frais jusqu’à hauteur des dépenses engagées en sont de leurs poches.

De même pour les utilisateurs du barème kilométrique. Et si la déduction est moindre, le revenu global en fin de course est automatiquement plus élevé, ce qui a pour effet chez de nombreux contribuables en limite de tranche, une augmentation d’impôts conséquente. Un vrai souci pour les professions libérales et notamment les professionnels de santé qui totalisent un nombre impressionnants de kilomètres.

Sur 365euros :  Pourquoi la taxe des ordures ménagères augmente en 2022 ?

Un barème toujours plus « vert »

Suite logique de cette modification des critères de puissance, ce sont toujours des considérations écologiques qui guident les pouvoir publics dans l’élaboration du barème et depuis 2021, et cette année, les véhicules électriques sont avantagés et bénéficient d’une majoration de 20 % du prix au kilomètre

Le barème 2021 pour les véhicules thermiques. Ajoutez 20+ pour un véhicule électrique

Puissance administrativeJusqu’à 5 000 kmDe 5 001 à 20 000 kmAu-delà de 20 000 km
3 CV et moinsd * 0,456(d * 0,273) + 915d * 0,318
4 CVd * 0,523(d * 0,294) + 1147d * 0,352
5 CVd * 0,548(d * 0,308) + 1200d * 0,368
6 CVd * 0,574(d * 0,323) + 1256d * 0,386
7 CV et plusd * 0,601(d * 0,34) + 1301d * 0,405
Barème 2021 – d représente la distance en km

Publié le 10 décembre 2021 par Benoit Bernanque – Dernière modification le 22 avril 2022