Logement étudiant : quelles sont les aides financières ?

Alors que les députés viennent de valider une revalorisation des aides au logement de 3.5%, à quelles autres aides les étudiants ont-ils droit pour préparer leur installation en vue de la prochaine rentrée universitaire ? 

Les aides pour payer son loyer 

Les étudiants peuvent prétendre à trois types d’aides versées par la CAF : l’APL, l’ALF et l’ALS. L’APL (Aide personnalisée au logement) est attribuée si l’étudiant loue un logement conventionné par l’état, en l’occurrence les cités universitaires, les foyers, les HLM. L’ALF (Allocation de logement familial) concerne les étudiants vivant avec une personne à charge. Enfin, l’ALS ou Allocation de logement social peut être versée aux étudiants qui n’ont pas droit aux deux premières. Dans ce cas, les ressources prises en compte sont celles de l’étudiant et non pas celles des parents.

Tous les étudiants peuvent demander à percevoir l’APL s’ils respectent les conditions de ressources exigées, le montant du loyer maximum, la localisation du logement et la composition du foyer. La demande doit être formulée au nom de l’étudiant à l’aide du numéro d’allocataire des parents auprès de la CAF dont ils dépendent.

Sur 365euros :  4 conseils pour partir avec la meilleure carte bancaire en voyage

Bon à savoir : l’aide au logement distribuée à la rentrée 2022 sera calculée sur les revenus de juin 2021 à mai 2022. Le montant de l’APL et de l’ALS dépend du patrimoine du demandeur (livrets A, épargne logement, épargne populaire, bien immobilier). Le plafond dudit patrimoine ne doit pas excéder 30.000€.

Notez également que si l’étudiant est âgé de moins de 25 ans, il peut bénéficier d’une aide au logement même s’il est rattaché au foyer fiscal de ses parents. En revanche, si le logement appartient à un membre de sa famille, il n’y aura pas droit. 

Dans le cas d’une colocation, chaque colocataire a droit à une aide de la CAF. Le bail et chaque quittance doivent être établis au nom de tous les colocataires. Le logement doit être loué au moins 8 mois dans l’année.

Les étudiants en alternance peuvent demander la subvention Mobili-Jeunes. D’un montant compris entre 10 et 100€ pendant 1 an, elle permet d’alléger le loyer. Pour la toucher, il faut être âgé de moins de 30 ans et justifier d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. 

Les aides pour payer le dépôt de garantie

Les aides dépendent de la situation de l’étudiant. Loca-pass par exemple s’adresse à tous. C’est une avance à taux zéro plafonnée à 1200€. Elle est remboursable sur 25 mois maximum à raison de 20€ minimum par mois. 

Sur 365euros :  SMIC : nouvelle augmentation en mai 2022

La garantie Visale s’adresse aux étudiants majeurs qui n’ont pas de garant. Pour en bénéficier, il faut s’adresser à Action Logement. Les conditions sont très souples : être âgé de 18 à 30 ans, sans condition de ressources, quel que soit le type de logement.

Les aides pour faire face aux frais d’installation

Le Fonds de solidarité pour le logement (FSL) est une aide destinée à financer le dépôt de garantie, le premier loyer, l’assurance multirisque habitation, les frais de déménagement… Elle peut également couvrir des dettes de loyer, d’énergie et de téléphone. La demande doit être adressée à la CAF ou au Conseil départemental de son domicile. A Paris, l’étudiant doit s’adresser au centre d’action sociale de sa mairie d’arrondissement. 

Publié le 2 août 2022 par Benoit Bernanque – Dernière modification le 2 août 2022