Pouvoir d’achat : l’INSEE confirme un recul au 1er trimestre 2022. Comment réagir ?

Après la crise sanitaire, l’inflation. Face à un pouvoir d’achat en baisse, le gouvernement prépare des mesures pour aider les Français les plus en difficulté. 

La hausse des prix se poursuit

Selon ses prévisions de l’Insee publiées le 9 mai dernier, le pouvoir d’achat des Français reculerait au deuxième trimestre de 0.5%. Pour mémoire, il avait déjà accusé une baisse de 1.5% par unité de consommation au premier trimestre de l’année 2022. L’indice des prix à la consommation augmenterait ainsi de 5.2% ce mois-ci et de 5.4% en juin. 

En cause, les prix de l’énergie qui accuseraient des hausses jusqu’à 27,3% jusqu’au début de l’été. Sans compter les prix de l’alimentation qui devraient atteindre + 5% et +6.3% en mai et juin.

Une loi Pouvoir d’achat pour aider les ménages

Plusieurs mesures gouvernementales sont à l’étude pour soulager le budget des Français. Le bouclier tarifaire sur le gaz et l’électricité pourrait être prolongé jusqu’en fin d’année. La ristourne de 18 centimes sur le carburant devrait être également mieux ciblée de manière à profiter à ceux qui en ont le plus besoin. 

Sur 365euros :  Logement étudiant : quelles sont les aides financières ?

Le gouvernement Macron prévoit également d’indexer les pensions de retraite, le RSA, l’AAS (Allocation spécifique de solidarité), la prime d’activité et l’AAH (Allocation adulte handicapé) sur l’inflation.

Par ailleurs, un chèque alimentaire dont les modalités sont encore inconnues pourrait être distribué sur critères de revenus.

Cette loi de finances rectificative pourrait être présentée à l’issue des élections législatives des 12 et 19 juin prochains. 

5 astuces pour économiser au quotidien

En attendant, voici quelques astuces pour équilibrer son budget sans se priver. 

Machine à laver

1)    Eteindre les appareils électriques

Eviter de laisser ses appareils en veille nuit et jour permet d’économiser jusqu’à 100€ d’électricité par an. En investissant dans des prises multiples avec interrupteur, il devient facile de tout éteindre d’un seul geste. 

2)    Couvrir ses casseroles

Poser un couvercle sur les casseroles permet d’accélérer la montée en chaleur du contenu. Au total, ce sont 25% d’électricité économisée. Dans la même idée, investir dans une bouilloire est bien plus économe pour chauffer l’eau de son thé.

3)    Faire une liste de courses

Avec une hausse des prix de 5 à 7 %, le budget alimentation s’envole. Pour maîtriser ses dépenses, mieux vaut préparer ses menus à l’avance et dresser une liste de courses. Le fait maison est plus sain mais surtout moins cher. L’intérêt est aussi d’éviter de se promener dans certains rayons inutilement et de céder à un achat impulsif. Faire ses courses sur internet permet de comparer les prix. 

Sur 365euros :  4 conseils pour partir avec la meilleure carte bancaire en voyage

4)    Revoir son budget

Le moment est sans doute venu de passer en revue ses dépenses. Il peut être opportun de mettre en concurrence ses contrats d’assurance, de changer de forfait téléphonique ou internet. Il faut peut -être aussi résilier un abonnement reconduit tacitement et pour lequel on éprouve moins d’intérêt. Certains frais sont sans doute superflus, comme par exemple le snacking du midi entre.

5)    Acheter autrement

Les sites d’occasion comme Vinted, Leboncoin ou Marketplace permettent de s’habiller ou de s’équiper à moindre prix, et c’est bon pour la planète. Il existe aussi des applications anti-gaspillage comme To Good to Go par exemple pour acheter de la nourriture moins chère. 

Publié le 11 mai 2022 par Benoit Bernanque – Dernière modification le 11 mai 2022