Taxe d’habitation résidence secondaire : ces villes où elle flambe en 2022

Si la taxe d’habitation est supprimée progressivement en France depuis le premier mandat d’Emmanuel Macron, il n’en est rien pour les résidences secondaires, l’objectif de cet impôt étant de limiter les résidences inoccupées et les locations saisonnières. Les propriétaires doivent s’attendre cette année à une augmentation entre 20 et 60% selon dans certaines villes. 

Palmarès des villes où la taxe d’habitation a augmenté de 40 %

Le sud de la France, réputée pour ses prix élevés, n’est pas la seule région française où l’on pouvait s’attendre à une forte augmentation de la taxe d’habitation comme en témoigne le tableau ci-dessous.

DépartementVilles
AinFerney-Voltaire, Prévessin-Möens
Alpes-MaritimesBeausoleil, Le Cannet, Roquebrune-Cap-Martin, Saint-Paul-de-Vence, Vence, Villeneuve Loubet
Corse Ajaccio
HéraultBalaruc-les-Bains, Clapiers, Frontignan, Montpellier, Poussan, Prades-Le-Lez, Saint-Jean-de-Vedas, Sète et Villeneuve-les-Maguelonne
Loire-AtlantiquePornichet
Pyrénées-Atlantiques.  Hendaye, Saint-Jean-de-Luz, Saint-Cyr-au-Mont-d’Or
Haute SavoieAnnecy, Annemasse, Duingt, Etrembières, Juvigny, Neydens
Île-de-FranceRueil-Malmaison, Meudon, Sceaux
Seine-Saint-DenisCoubron
Val-de-MarneL’Hay-les-Roses, Ivry-sur-Seine

Palmarès des villes où la taxe d’habitation est majorée de 50 % et plus

Les augmentations dans les villes ci-dessous peuvent atteindre jusqu’à 58% par rapport à l’année précédente.

DépartementVilles
Alpes MaritimesPeymeinade, Saint-Laurent-du-Var
Charente-MaritimeLa Rochelle
Hauts-de-SeineCourbevoie
VarLa Crau
NordMarquette-les-Lilles

Palmarès des villes où la taxe d’habitation est majorée de 60 %

La Haute-Savoie et l’Ile de France détiennent le record du nombre de municipalités où la taxation est la plus lourde. 

Haute-SavoieAmbilly, Anthy-sur-Léman, Archamps, Arthaz-Pont-Notre-Dame, Bossey, Collonges-sous-Salève, Excenevex, Gaillard, Lucinges, Machilly, Monnetier-Mornex, Saint-Cergues, Saint Jorioz, Saint-Julien-en-Genevois, Vetraz-Monthoux et Ville-la-Grand.  
AinSaint-Genis-Pouill
Alpes-MaritimesMouans-Sartoux
Bouche-du-RhôneMarseille, Vitrolles
Rhône Lyon
Gironde Bordeaux
Pyrénées-AtlantiquesAnglet, Bidart, Guéthary, Ustaritz, 
Ile de FranceParis, Vanves, Chessy, Bagnolet, Livry-Gargan, Montreuil-sous-Bois, Arcueil, Champigny-sur-Marne, Choisy-le-Roi et Fontenay-sous-Bois
Val d’OiseSaint-Gratien, Saint-Prix et Taverny

Comment est calculée la taxe d’habitation sur les résidences secondaires ?

La taxe d’habitation sur les résidences secondaires est calculée sur la valeur locative cadastrale à un taux voté par la municipalité où se situe le bien immobilier, à l’instar des résidences principales. A l’inverse, il n’y a ni abattement ni plafonnement prévus en fonction des revenus. En outre, les propriétaires sont exonérés de la redevance sur l’audiovisuel au moins jusqu’en 2023. Enfin, les municipalités ont la liberté d’appliquer une majoration entre 5 et 60%  au titre de la taxe sur les logements vacants.

Qui peut être exonéré de la taxe d’habitation sur sa résidence secondaire ?

La taxe d’habitation est due au 1er janvier de l’année d’imposition. Les seules exonérations possibles concernent les propriétaires contraints d’habiter ponctuellement leur résidence secondaire du fait de la proximité de leur lieu de travail ou ceux qui résident en Ehpad. Il est également possible de demander une exonération de la taxe d’habitation si la résidence secondaire est impropre à la location du fait de travaux de réhabilitation à engager. 

Les demandes sont à adresser au service des impôts dont dépend le logement. Cette année, la date limite de paiement est fixée au 15 décembre 2022.