Crédit immobilier : une bouffée d’air frais pour les emprunteurs

Le Journal officiel vient de l’officialiser : le taux d’usure vient de subir une hausse conséquente de 52 points pour les crédits immobiliers souscrits sur 20 ans, une aubaine pour les emprunteurs en cette période de taux d’intérêt élevés.

Un nouveau taux d’usure depuis le 1er janvier 2023

Le taux d’usure vient d’être relevé par la Banque de France et ce, pour tout le premier trimestre de l’année. Il passe désormais de 3,05 % à 3.57 % pour les emprunts sur 20 ans (durée moyenne des emprunts contractés actuellement).

Bon à savoir : Les taux d’usure des crédits à la consommation ont eux aussi été relevés.

Pour rappel, ce taux est calculé par la Banque de France chaque trimestre en fonction des crédits qui ont été accordés au cours des mois précédents. Mais s’il protège l’emprunteur des fortes hausses des taux d’intérêt qui pourraient être appliqués par les banques en regard du coût de l’argent, il peut être un facteur bloquant.

Sur 365euros :  Assurance emprunteur : nos conseils pour faire le bon choix

Depuis quelques mois, le taux d’usure empêchait certains dossiers de crédits d’aboutir puisque le TAEG le dépassait. Le TAEG ne comprend pas en effet que les intérêts du crédit mais aussi l’assurance emprunteur et les frais bancaires, d’où le blocage. En le relevant, ces emprunteurs pourraient voir leur demande de financement plus facilement acceptée.

Quid des prochains taux d’intérêt en 2023 ?

Cette nouvelle signifie-t-elle pour autant que l’embellie durera ? Les spécialistes prévoient malheureusement un relèvement des taux d’intérêt autour de 2,7 %, voire 3 % chez certaines banques. Cette barre pourraient même évoluer vers 3,5%pour atteindre 4 % au cours des prochains mois. Les emprunteurs ont-il intérêt à se dépêcher s’ils veulent concrétiser leur projet ? Pas forcément.

La principale cause de la hausse des taux bancaires est le coût de l’argent. Fixé par la Banque centrale européenne, le taux directeur est en très forte hausse lui aussi depuis quelques semaines. Le taux d’usure ne permettra donc pas aux banques de pallier les pertes dues à l’augmentation du coût de l’argent. Elles perdent même de l’argent en accordant des crédits. Pour augmenter ses chances, l’emprunteur aurait donc intérêt à attendre que le coût de l’argent se stabilise. En attendant, le taux d’usure devrait encore augmenter en avril 2023.

Sur 365euros :  Hausse des taux : comment diminuer le coût de son crédit immobilier

Un bilan positif pour l’année 2022

Si l’on s’en tient aux statistiques publiées par la Banque de France, le nombre de crédits immobiliers accordés s’est accru de +5,7 % au cours de l’année 2022. L’année a donc été positive malgré un ralentissement depuis le deuxième semestre. Toutefois, la croissance inédite due au niveau très bas des taux d’intérêt pratiqués au cours des dernières années est bel et bien révolue.

Publié le 18 janvier 2023 par Benoit Bernanque – Dernière modification le 18 janvier 2023