Hausse des taux : comment diminuer le coût de son crédit immobilier

Alors que les taux d’intérêt continuent d’augmenter dans un contexte d’inflation galopante et de marché immobilier toujours à la hausse, l’emprunteur a tout intérêt à réduire le coût de son crédit immobilier. Nos conseils pour réaliser des économies.

Des taux d’intérêt supérieurs à 2%

Alors que le taux moyen était de 1.82% sur l’ensemble des crédits immobiliers encore cet été, il dépasse désormais la barre des 2% depuis le mois d’octobre 2022. Sur 20 ans, il faut désormais payer son crédit au taux de 2.1% et de 2.3% sur 25 ans en sachant que la durée moyenne de remboursement est de 243 mois (260 mois dans le neuf, 252 dans l’ancien).

Parallèlement, il faut sans doute s’attendre à une augmentation du coût de l’assurance de prêt consécutive à la loi Lemoine. Celle-ci est en effet perçue par les assureurs comme un facteur de risque supplémentaire en raison de la suppression du questionnaire de santé pour les crédits immobiliers inférieurs à 200 000€, de la réduction du droit à l’oubli de 10 ans à 5 ans et de la résiliation possible de son contrat d’assurance à tout moment. Or, l’assurance de prêt impacte fortement le coût du crédit. Pour un prêt de 200.000€ sur 20 ans et un taux d’assurance à 0.25% par exemple, la facture s’élève à 10.000€.

Sur 365euros :  Comment bien choisir son assurance de prêt immobilier ?

Soigner son profil d’emprunteur

Pour obtenir le meilleur taux d’intérêt, un profil de gestionnaire rigoureux est indispensable : pas de découvert, pas de frais d’impayés, pas de crédits à la consommation (il vaut mieux les solder pour baisser son taux d’endettement). En bref, il est recommandé de présenter des relevés bancaires irréprochables sur les 6 derniers mois. Il faut également être un bon épargnant. Un apport de 10% du montant de l’emprunt au moins est un très vrai atout pour baisser le taux. Des placements dans un PEA, une assurance-vie, un ou plusieurs livrets d’épargne montrent une bonne gestion du risque. 

Emprunter sur une durée plus courte

Plus la durée de remboursement est longue et plus le taux d’intérêt sera élevé. Si le taux d’endettement le permet, le fait de raccourcir cette durée peut réduire le coût du crédit de plusieurs milliers d’euros. Il peut être judicieux d’augmenter son apport personnel pour y parvenir. 

Mettre en concurrence son assurance de prêt

Le taux d’endettement maximum est de 35% depuis le 1er janvier 2022 sur recommandation du HCSF (Haut Conseil de Stabilité Financière), assurance de prêt comprise. Or si l’assurance de prêt est exigée pour diminuer les risques d’impayés suite à un décès, une invalidité ou la perte d’un emploi, elle peut être souscrite en délégation. L’emprunteur a ainsi la possibilité de faire jouer la concurrence pour baisser son coût de manière d’une part à baisser son taux d’endettement et donc réduire la durée de remboursement et d’autre part à réaliser des économies. 

Sur 365euros :  Taux : il est plus facile d’emprunter depuis le 1er juillet 2022

Les seules garanties obligatoires sont le décès et l’invalidité. Baisser le niveau de couverture proposé permet aussi de réduire les coûts.

Négocier les frais annexes

Le taux d’intérêt et l’assurance de prêt ne sont pas les seuls frais liés au crédit. La banque facture des frais de dossier et de garantie. Ils sont négociables si vous avez un bon profil d’épargnant. La banque cherchera à vous garder. 

Publié le 13 octobre 2022 par Benoit Bernanque – Dernière modification le 13 octobre 2022