Une nouvelle augmentation des tarifs des transports en Île-de-France est prévue pour 2024

Après l’augmentation prochaine de la carte Avantage après le 29 août de cette année, l’autorité des transports franciliens prévoit une nouvelle hausse des tarifs des transports en commun pour l’année 2024.

Cette décision a été annoncée lors du conseil d’administration qui s’est tenu le mardi 18 juillet. Les usagers de la région francilienne devront donc s’attendre à une augmentation de prix pour pouvoir emprunter les métros, bus et autres modes de transport public.

Des besoins de financement à l’origine de cette hausse

La décision d’augmenter les tarifs des transports en Île-de-France est motivée par les besoins de financement d’IDFM. 

En plus des nouvelles recettes fiscales requises, l’autorité régionale prévoit d’augmenter les contributions des collectivités locales et les recettes tarifaires.

Sur 365euros :  Etudiants et pouvoir d'achat : des aides ciblées pour les études supérieures en 2023

Cette augmentation vise également à couvrir les dépenses liées à la mise en place d’une tarification spécifique pour les visiteurs lors des Jeux Olympiques et Paralympiques. 

Cependant, Valérie Pécresse, présidente d’IDFM, a exprimé sa volonté de modérer au maximum les hausses de tarifs pour les Franciliens.

Prix transport augmentation Ile de France

Vote en décembre et application probable en 2024

La hausse des tarifs des transports en Île-de-France sera soumise au vote lors du conseil d’administration prévu en décembre 2023. 

Si elle est approuvée, cette augmentation des prix sera très probablement appliquée dès l’année suivante, en 2024. 

Les détails sur l’ampleur de cette augmentation ne sont pas encore précisés. Cependant, il faut noter que le prix du passe Navigo mensuel a déjà augmenté de 12 % au début de l’année 2023.

Un tarif pas loin des 90 euros ?

Cette annonce, pour le moins inattendue, a aussitôt fait réagir l’opposition.

Sur 365euros :  Électricité : augmentation des prix de 10 % au 1ᵉʳ août 2023

Aussi, dans un communiqué, le groupe « Gauche Communiste, Ecologiste et Citoyenne » s’insurge contre cette nouvelle augmentation, cela « après des hausses historiques en application depuis le 1ᵉʳ janvier et de nouvelles à venir le 1ᵉʳ septembre pour Imagine R ».

Pour sa part, Céline Malaisé, présidente du groupe se soucie du fait que « dès 2024, le prix du passe Navigo se rapprochera dangereusement des 90 euros. Il continuera de croître d’ici à 2030 ». Cette dernière déplore aussi qu’ « après avoir ignoré les problèmes de financement d’Ile-de-France Mobilités depuis 2020 et avoir promis un gel du passe Navigo durant la campagne des élections régionales, Valérie Pécresse fait payer aux usagers la facture ».